vendredi 15 avril 2016

Une offrande à la tempête de Dolores Redondo


"Une offrande à la tempête" est le troisième tome d'une trilogie débutée en 2013. Je n'avais pas lu les deux  premiers quand je me suis plongé dans celui-ci. J'ai eu l'impression de me trouver dans la situation d'un lecteur qui débuterait "Millénium" avec " La reine dans le palais des courants d'air" !  Tiens, "courant d'air"/ "tempête", il y a comme une certaine sororité entre les trilogies et pas que quand les titres !
Malgré ce léger handicap qui demande au lecteur une grande adaptation, l'obligeant à lire entre les lignes afin de deviner les événements des épisodes précédents que l'on ne manque pas d'évoquer au fil de cette enquête nouvelle, mais également à se figurer les personnages très succinctement décrits ici, puisque sensés être connus,  j'ai très vite été happé par l'intrigue, noire à souhait. Sans trop en dévoiler, l'histoire tourne autour d'une jeune et fringante inspectrice d'une région basque espagnole qui enquête sur une série de morts subites de nourrissons qui pourraient avoir pour cause un vieux rite ancestral local aux allures sacrificielles. 
Le roman navigue donc dans les eaux troubles du mysticisme, voire de la  mythologie basque, qu'une policière totalement fermée au surnaturel va devoir vaincre et combattre. Durant plus de cinq-cents pages rondement menées, alternant action, meurtres, coups de théâtre, rebondissements mais aussi histoires personnelles de l'héroïne, j'ai tourné les pages jusqu'au bout de la nuit. Pour être efficace ça l'est. Mais le roman ne serait qu'un simple polar d'action, s'il n'avait un tissu plus psychologique, particulièrement bien partagé. L'opiniâtreté d'Amaia ( prénom de l'héroïne) se cogne constamment à des faits, des témoignages qui vont la faire douter, mettant sa rationalité constamment en doute et perturbant le lecteur quel qu'il soit. Epris de mysticisme?  Il jubile mais en riant jaune.  Le contraire ? Il ronge son frein espérant que la suite de l'enquête saura bien rebondir  dans la normalité. Cette course contre le surnaturel est également doublée par sa lutte personnelle et amoureuse entre un mari aimant et aimé et un homme au charme magnétique qui l'attire. Intrigue de gare ?  Pas du tout ! L'auteure a l'habileté de l'intégrer dans le récit avec une grande part de mystère, voire de suspens, apportant à son roman un pertinent regard sur les facettes du doute qui peut tourmenter tout un chacun. 
Lorsque l'on referme "Une offrande à la tempête", on regrette un peu de ne pas avoir lu les deux précédents. Je conseillerai toutefois de commencer par ceux-là, car le troisième tome délivre les coupables des deux premiers ( éléments qui me font hésiter à m'y plonger évidemment). Et bonne nouvelle (pour moi et sans doute pour les mordus de la série), la fin laisse supposer une suite ! Chouette, je l'attends déjà avec impatience ! 

2 commentaires:

  1. Votre article m'a intéressée et j'ai trouvé le premier tome de cette trilogie à la médiathèque. Merci pour ce partage, car j'ai beaucoup aimé et dévoré en quelques soirées. J'ai hâte de lire le second tome (que j'ai trouvé en folio poche). Et bravo pour toutes vos passionnantes chroniques !
    Christine, Montpellier

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cet agréable retour et ravi que ayez passé des soirées palpitantes !

    RépondreSupprimer

Woman at war de Benedikt Erlingsson