mardi 11 juillet 2017

Au pays des nudistes de Mark Haskell Smith

Mark Haskell Smith exerce l'honorable profession de journaliste et  se passionne pour tout ce qui concerne la contre culture. Aux Etats-Unis, son pays, entre une bible et un flingue, les contestataires sont nombreux et, bizarrement, sans doute pour cause de pudibonderie générale du pays, le nudisme est rangé dans cette catégorie. On s'en doutait un peu puisque la vue d'un sein de Janet Jackson lors du Super Bowl a fait évanouir d'horreur tout un peuple. Ne reculant devant rien, notre journaliste pas du tout adepte de naturisme ( terme préféré ici en Europe ), décide de se mettre nu pour enquêter sur ce mouvement. Des centres américains autour de Miami, en passant par l'Espagne, le cap d'Agde ou l'Autriche, Mark testera diverses formes de vie naturelle sans vêtement, interrogera tous ces militants sur leurs motivations et enquêtera sur la place du corps nu dans nos sociétés.
Le livre se présente à la fois comme un essai sociologique et comme un récit de voyage. Le mélange des deux auquel s'ajoute un humour assez savoureux de l'auteur, offre une lecture aisée, drôle et très instructive. Si la première partie passionne avec ses retours historiques et sa découverte des lieux naturistes, la seconde moitié peine un peu plus à nous emporter. Nous sommes pas loin de la redite et le propos sur la présence du corps dénudé au 21 ème siècle semble plus convenu. Mais heureusement son livre est truffé d'anecdotes savoureuses, de congrégations religieuses vivant nues ou de phobiques du soleil qui ont tué leur enfant en l'enduisant depuis sa naissance de plusieurs couches d'écran total ( oui, on peut mourir de rachitisme quand on ne reçoit aucun rayon de soleil sur la peau !).
Et c'est ainsi qu'au fil des pages, cet américain bon teint, bien textile, pas trop prude ni du tout réactionnaire, curieux et bienveillant, va jeter ses vêtements, s'enduire de crème solaire et se jeter nu au milieu de congénères.Les débuts lui paraissent difficiles, étranges et contrairement à une pensée première,  pas du tout excitante sexuellement. Il faut bien le dire, tous les lieux où ils se rend pratiquent un nudisme social qui évacue tout érotisme ou situation sexuelle. Il n'y a guère que le Cap
d'Agde qui mélange les deux tendances, la libertine étant évidemment bien plus voyante que sa voisine sage. Et c'est ainsi qu'il connaîtra le bonheur en randonnant nu dans les Alpes autrichiennes ou lors d'une croisière nudiste. D'une certaine perplexité de départ face à ces gens voulant tout faire nu, Mr Haskell Smith en arrivera à une entière compréhension de ce désir de corps libre. Sans pour autant adhérer complètement à ce mouvement, il a pu constater la sensation très agréable de bien être qu'il a éprouvé lors de ces nombreuses incursions au milieu de groupes naturistes. Pas un manifeste pour une vie nue et libre mais sans doute un très joli tour d'horizon d'un mouvement qui intrigue toujours autant et qui, après des décennies de rhabillage, si l'on en croit l'auteur gagner de plus en plus d'adeptes de part le monde.  



1 commentaire:

  1. Corps toujours tu m'intéresses,donc forcément j'ai aimé parcourir ce livre très instructif et drôle qui plus est!Un véritable appel à l hédonisme!(ça fait bien dans une conversation,par 37 degrés,devant un spritz:-))

    RépondreSupprimer

Woman at war de Benedikt Erlingsson