vendredi 17 février 2017

Les deux vies de Baudouin de Fabien Toulmé


Si je vous dis que c'est l'histoire de deux frères dont l'un est cool, séducteur et plein d'entrain tandis que l'autre est coincé, sérieux et mal dans sa peau, je ne vous sens pas plus emballés que ça. Si je rajoute que le juriste à la vie morne va découvrir qu'il a un cancer métastasé, vous fuyez déjà. STOP ! Ceci est juste le point de départ d'un récit tout simplement formidable, qui sur plus de 270 pages prend le temps de s'intéresser à ses personnages et d'accrocher le lecteur. Ici, il n'est pas réellement question de maladie mais de vie. Placé sous une exergue de Confucius qui parle à tout le monde : " On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu'on en a qu'une. " le récit va nous parler de nous, de notre quotidien trop souvent fait de concessions diverses et de vrais désirs engloutis par trop de matérialisme, de nos peurs de bousculer une routine rassurante. Quand Baudouin apprend sa maladie, il sombre évidemment. Son état de  célibataire, avec juste un gentil minou comme seule présence vivante dans un appartement peut être bien situé mais aux traites qui courent encore pour dix ans, cette petite vie lui apparaissent soudain vraiment dérisoires face à sa mort prochaine. Aidé par Luc, son frère autrement plus débrouillard, il va tout liquider, régler quelques petits comptes personnels et partir avec lui dans une ONG en Afrique. Et là, loin de tous ses repères, et grâce à la présence bienveillante de son aîné, Baudoin va découvrir enfin la liberté de vivre ses envies les plus profondes, loin de regards inquisiteurs. 
Je sais, tout cela peut apparaître très classique, ayant des airs de déjà lu ailleurs mais ce serait ignorer la formidable empathie qui se dégage de ces planches. Avec un dessin aux lignes claires, simple, ultra lisible, Fabien Toulmé cerne ses personnages avec sensibilité, légèreté et parvient sans peine à nous coller à leurs basques. Sans aucun didactisme ni aucun maniérisme et surtout sans aucun temps mort, l'histoire avance rondement, dressant avec finesse les portraits de ces deux frangins si différents. Et la cerise sur le gâteau reste le final de cette histoire dont je ne dirai rien, mais qui en plus de surprendre, émouvra le plus insensible des lecteurs, redonnant l'envie de tout reprendre et de reconsidérer ce récit sacrément bien fichu. 
Il me fallait un coup de coeur BD en ce début d'année 2017,  je l'ai trouvé ! " Les deux vies de Baudouin", excellent roman graphique alliant un scénario astucieux et chaleureux avec un dessin qui passe avec brio de la presque grisaille de nos modernes solitudes citadines aux riches couleurs de l'Afrique, saura parler au cœur de tout un chacun. Stimulant et généreux, c'est l'album qu'il faut lire toute affaire cessante.  















1 commentaire:

  1. Son premier roman graphique était tellement touchant et bouleversant,je ne ferai pas l'impasse sur celui la.

    RépondreSupprimer

Climax de Gaspar Noé