vendredi 26 mai 2017

Passages du désir de Cécile Huguenin



Cela aurait pu s'intituler "Tintin à Zanzibar" sauf que le jeune héros, en plus de n'être point accompagné d'un animal à quatre pattes, se prénomme Titus. Cela y ressemble un peu mais l'histoire ne nous dit pas si, en plus des ses désirs de voyage dans cet archipel de l'océan Indien, il a le crâne surmonté d'une petite houppette. Je parle de Tintin, car Cécile Huguenin y fait souvent référence, les nombreuses péripéties du récit ( parfois un peu grosses) possèdent ce charme romanesque un peu naïf des aventures du célèbre reporter belge.
Plus sûrement, le titre aurait pu être également " La vieille femme indigne" sauf qu'il est déjà pris et reste scotché à un beau film des années 60. Mais, en 2017, "indigne" est un adjectif que l'on n'accole plus aux personnes âg... aux seniors ...pardon... C'est d'ailleurs le thème principal de ce roman feel good. Quand on souffle sa soixante dixième bougie comme l'héroïne, la vie est loin de s'arrêter et si l'on ouvre bien  ses cinq sens, tout peut arriver !
Alors, comme Clara, l'intrépide héroïne, jetez au vent léger tout ce que la société avec son regard formaté et obsédé de jeunisme tente de vous imposer! Vivez, voyagez, rencontrez, échangez, soyez enfin vous-même et faites l'amour ! Ecoutez votre corps, laissez-le  faire et  dicter sa loi. Bien sûr, les extrémistes de tout poil ( et pas que ceux auxquels on pense en premier ) vous guettent et leur vision minimale du monde tellement  bousculée que vous les retrouverez inévitablement sur votre route, même à Zanzibar ! Mais la vie, surtout mature et libre c'est un combat !
'"Passages du désir" ( Pas sages ? ) raconte ce parcours hors-norme d'une femme au destin tout aussi particulier et qui découvrira de nouveaux plaisirs physiques très tardivement. Ce roman forcément optimiste, écrit simplement et librement, se propose d'être un booster de vie pour humains qui pourraient penser que l'âge arrivant, tout est fini !
Cécile Huguenin, auteure de la génération de son personnage principal,( pour rappel 70 ans !)  fait bien plus fort que Brigitte Macron, puisqu'un jeune homme de vingt-trois ans tombe raide dingue d'elle. Si l'on prend pour adage que "La vie est un roman", (  elle l'est,  et bien plus originale que dans les livres, tous les romanciers vous le diront), alors ce récit vous donnera une pêche d'enfer, surtout si vous êtes porteur de la carte vermeil.
Malgré quelques facilités narratives, "Passages du désir" pourrait devenir un best-seller dans toutes les villes balnéaires du sud de la France voire initier le vidage quelques EPAD, tellement leurs résidents auront envie de prendre la poudre d'escampette après avoir connu les amours de Clara et Titus.

Merci aux éditions Héloïse d'Ormesson et au site BABELIO pour la lecture de ce roman.


1 commentaire:

  1. Et alors lorsque l'on s'apprête à souffler sa soixantième bougie, la vie paraît subitement interminable...

    RépondreSupprimer

Woman at war de Benedikt Erlingsson