mardi 6 juin 2017

Les prédateurs au pouvoir de Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon


Voici un tout petit livre, vite lu, pas cher ( 8 euros) et qui vous en donne plus que 25 ouvrages sur l'économie et 25 autres essais politiques d'hommes de pouvoir visant leur élection. L'économie est énorme et le bénéfice intense ...mais pas pour votre moral.
Comme le livre, je vais être court et précis, ce qui nous attend, nous peuple lambda ne faisant d'aucune façon partie des gens riches de la planète, c'est juste une courbure encore plus prononcée de l'échine. En gros, moins de service public, une planète qui sombrera dans la pollution, de plus en plus de populations paupérisées. Mais qui diable nourrit de tels desseins pour l'avenir ? L'argent tout simplement ou plutôt cette frange finalement très réduite d'hommes et de femmes qui en possède beaucoup et qui veut augmenter toujours plus son magot. Sur ces transats au soleil,  nous trouvons tous ces multimilliardaires connus ou plus discrets qui, à la tête de groupes ou d'entreprises, se partagent le monde avec voracité. A ceux-là, il faut rajouter des demi-sels zélés, un peu vautours, un peu cyniques, bavant d'envie devant quelques billets ( en grosse coupure bien sûr), espérant grappiller quelques petits profits personnels. Ce sont souvent des petits chefs, des veinards qui ont pu ou su s'emparer d'une toute petite part du gâteau, des politiques bien entendu ( Fillon, Le Pen, Macron,...) qui, grâce à une connaissance parfaite du système, du lobbying et des renvois d'ascenseur, peuvent trouver une petite place au soleil.
Aucune théorie du complot là dedans ! Juste la morgue violente de tous ceux qui se shootent aux théories ultralibérales et pour qui l'argent est un sésame pour justifier les pires comportements. Ainsi, et aux hasards des quelques exemples cités par les auteurs, nous constatons l'absolue inconscience écologique des trusts pétroliers ou charbonniers qui ne changent rien et continuent à polluer malgré les accords de Kyoto ou la COP 21. On a juste créé pour eux des produits financiers qui donnent le droit de polluer ( nommés Crédits Carbones). Je vous laisse découvrir, (si vous ne le savez déjà) comment fonctionnent ces  délicieux fossoyeurs de planète mis en place par les riches ! Je peux citer aussi la nouvelle marchandisation de l'humain avec un pays " producteur" de sang à bas prix : les Etats-Unis ! Ou comment une population appauvrie ( et votant pour un tortionnaire encore plus sanguinaire idéologiquement) vend son sang pour survivre, sang racheté en Suisse et revendu à prix d'or. Un petit exemple qui en dit long sur ces riches dont le pouvoir a quasiment gagné insidieusement les esprits.
Même si au final on n'apprend pas réellement grand chose pour peu que l'on soit vigilant à l'actualité, le fait de compiler quelques éléments saillants nous rend cette lecture encore plus effrayante que 1984 car nous ne sommes plus dans la fiction. Comme quelques courageux lanceurs d'alerte, Monique et Michel ( je les appelle par leur prénom car je les aime de faire des livres simples, clairs et pragmatiques) tirent la sonnette d'alarme ! L'argent est une arme de destruction massive. Mais, dans le coffre fort supersonique qui nous sert de voiture ( et dont je n'ai aucune clé)  j'ai bien peur qu'il n'y ai plus de freins. Il fonce de plus en plus vite vers des lendemains qui déchanteront ( cf la magnifique manoeuvre politique actuelle en France...) ...mais pas pour tous !


1 commentaire:

  1. Attention : livre d'horreur, interdit aux moins de 60 ans(âge moyen d'un politique, quoique!), sur le cannibalisme politique, âmes sensibles s'abstenir...ou garder le sac d'emballage pour vomir...

    RépondreSupprimer

Woman at war de Benedikt Erlingsson