vendredi 15 septembre 2017

Good Time de Josh & Benny Safdie


Pas de doute, voir "Good time" ( titre ironique) vous fera passer un bon moment. Sur un scénario pas trop mal fichu, un mix réussi  de "After hours" de Martin Scorcese et de "Une après-midi de chien " de Sidney Lumet, le film, malgré une fin prévisible, ne laisse pas le spectateur souffler. Nerveux, haletant, tout s'enchaîne parfaitement dans une nuit new-yorkaise oppressante et glauque. Les suites d'un braquage raté verront donc Connie un jeune homme pas mal de sa personne mais mal parti dans la vie, s'enfoncer petit à petit vers un avenir sans issue. De cette cavale finalement assez banale dans la production cinématographique, les frères Safdie en tire une oeuvre vraiment originale et bluffante d'efficacité. Pour cela, ils utilisent deux parti-pris forts qu'ils n'abandonneront jamais : filmer cette histoire uniquement en gros plan sur les visages des personnages et utiliser une formidable musique comme le décor mental des protagonistes. L'effet est garanti. Parfois l'impression d'être dans la tête de Connie, ( et pour les fans hystériques, dans celle de Robbie, Robert Pattinson), d'entendre le chaos qui bouscule son cerveau, nous plonge au coeur de cette poursuite d'une façon rarement atteinte dans ce genre de longs métrages.
Il semblerait que l'autre intérêt du film soit la présence de Robert Pattinson qui affirme ici prendre définitivement le virage d'acteur pour films plus intellos, abandonnant son image blafarde de comédien mainstream pour midinettes évaporées. L'affiche clame que c'est son meilleur rôle... Comme je n'ai pas eu la chance d'admirer toutes ses interprétations passées, je me contenterai de confirmer que dans ce film ci, c'est absolument certain, il est impeccable et totalement convaincant, malgré un traitement capillaire dans le blond platine pas des plus faciles à porter. Il est difficile d'échapper à ses regards perdus, inquiets, dans lesquels passent par moment un éclair de détermination voire de folie.
Même si le polar noir américain  n'est pas votre tasse de thé, "Good time" reste quand même par son énergie, ses idées de mise en scène et ses acteurs, un excellent moment de cinéma, surtout qu'il évite un  des poncifs du genre : la poursuite de voitures !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bécassine ! de Bruno Podalydès