vendredi 20 septembre 2019

Un jour de pluie à New-York de Woody Allen


La question cinéphile la plus obsédante de la semaine est : faut-il aller voir le nouveau Woody Allen ? Voici 3 éléments qui pourront orienter ( ou pas) votre réflexion. 

1) Woody Allen ce n'est pas compatible avec Meetoo. 

Evidemment les accusations d'agression sexuelle sur sa fille rendent soudain le réalisateur un peu moins fréquentable... surtout si l'on est très en empathie sur le combat pour que les femmes aient une vraie place dans nos sociétés. ( La même question se posera lors de la sortie du "J'accuse" de Roman Polanski dans quelques semaines). Les USA ont réglé le problème, le film ne sortira pas sur le sol américain bien connu pour sa pureté sans tache ! Chez on se tâte, on se questionne... Faut-il acheter un ticket pour un présumé violeur ? Faut-il privilégier l'oeuvre à l'artiste ? Eternelle question... qui peut aussi se poser  en musique ( peut-on encore se tortiller sur les tubes de Mickaël Jackson ?) ou en littérature ( Peut-on faire l'impasse sur "Mort à crédit"  de Céline ?). Pour le distributeur, le nombre de spectateurs potentiel peut apparaître réduit, mais si l'on compte les millions d'électeurs votant pour des crapules ( il y en tant...), les catholiques qui continuent de prier malgré l'Inquisition ( oui, c'est vieux) mais aussi les prêtres pédophiles ou violeurs de bonnes soeurs et les irréductibles fans du new-yorkais jazzy, un vivier faisant fi de la morale, du passé et des scrupules existe. Et puis, accordons au réalisateur, pas encore jugé, la présomption d'innocence.

2) La presse adore !

Au moins, la presse française, dans son ensemble ne s'est pas laissée polluée par quelques réticences d'ordre féministe, car elle a littéralement adoré ce nouvel opus !
Cependant, face à cette unanimité, prenons un peu de recul, et regardons en arrière. En France, on a de tout temps à jamais adoré Woody Allen, même ces vingt dernières années. Chaque saison, nous avons eu droit aux mêmes laïus dithyrambiques, qui disaient, en gros : "C'est le meilleur Woody Allen depuis longtemps, le(s) précédent(s) nous avait déçu, mais là, il a retrouvé la main". Et on allait voir le film...qui souvent nous décevait un peu... Et l'année suivante, rebelote, on nous resservait la même soupe ( là, reprendre ce qui est entre guillemets plus haut) et c'était reparti pour un tour.
Cette fois-ci, on ne déroge pas à la règle, on retrouve les mêmes papiers, les mêmes arguments, peut être un peu plus fort, Meetoo oblige. Alors ?

3) Que vaut le film ? 

"Un jour de pluie à New-York" n'est qu'une petite comédie boulevardière pas désagréable, mais finalement bien quelconque. Il y a bien, comme toujours, deux trois répliques piquantes, une certaine grâce à filmer un sujet très léger, mais c'est bien tout. Il faudra supporter une Elle Fanning jouant les cruches et un Timothée Chalamet mal habillé et mal coiffé. Les sourcilleux noteront que les jeunes filles ( en plus de la blonde Elle Channing, il y a la brune Selena Gomez) sont toujours en mini-jupes très courtes ... alors que Timothée Chalamet conserve sa moche veste ringarde pendant tout le film ( mais on a aucune envie qu'il enlève quelque chose). Les critiques qui y voient une introspection personnelle de l'artiste verraient la même chose si " Mon curé chez les nudistes"  était signé par le maître... Quant à savoir s'il faut y aller ou pas, vous déciderez par vous même, selon votre degré de fanitude ... ou votre envie de vous dérider un petit peu...


1 commentaire:

  1. je partage ton avis sur les médias français qui adorent son oeuvre, même si le niveau baisse doucement .. un film qui peut donc se voir un dimanche dans son canapé ...

    RépondreSupprimer

Il est des hommes qui se perdront toujours de Rebecca Lighieri

2019  Il est comment le nouveau Rebecca Lighieri ? Un peu décevant. La critique s'enflamme pour ce nouveau roman de Rebecca Ligh...