samedi 2 juin 2012

Scène de plage de Charles Gancel


Avec sa couverture estivale et vaguement aguicheuse, "Scène de plage" ressemble à un petit roman idéal à lire sur son lieu de villégiature cet été. De la légèreté, de l'humour, pas trop de pages, un petit format, le cocktail littéraire est prêt à être servi à un lecteur qui n'a pas envie d'essayer Saint Augustin sur sa serviette et qui trouve Musso trop imposant pour lire au soleil.
Le narrateur est un quarantenaire qui passe ses vacances en Corse pour de raisons politico/sociales farfelues. Attention, le héros est un mâle d'une espèce poussiéreuse. Employé que l'on devine subalterne d'un quelconque ministère, il est pointilleux, maniaque et porte invariablement la raie sur le côté. On devine un polo boutonné jusqu'au cou pour mieux être raccord avec des chaussures de sport portées avec des chaussettes blanches et un bermuda informe en acrylique. Derrière cette allure ringarde se cache un grand séducteur. Il adore les jeunes filles qui d'ailleurs le lui rendent bien. Vanessa Paradis n' a-t-elle pas chanté "Joé le taxi" en pensant à lui ?
Quoiqu'il en soit, c'est en célibataire qu'il pose son parasol sur une plage du Cap Corse, coincé entre trois jeunes gens pourvus d'une grosse radio tonitruante, d'un couple de culturistes gays en string et d'une famille lambda traînant une jeune fille aux formes affriolantes. Notre héros consacrera sa journée à mater la créature, persuadé de la séduire d'autant qu'il possède une arme fatale : un paquet de Paille d'or de chez Lu !
Ecrit dans un style un peu ampoulé à l'image du narrateur, "Scène plage" remplit son contrat de faire rire ou sourire grâce à une construction parfaite et à un sens de la dérision très réussi. Seulement ce livre ressemble plus à une longue nouvelle, hélas vite lue, qu'à un vrai roman. La mythomanie du narrateur est certes réjouissante pour le lecteur mais tout cela ne va guère plus loin. C' est, pour moi, le premier chapitre d'un roman comique de plus grande ampleur. J'aurais aimé qu'avec un personnage aussi réussi, mytho et érotomane, on m'embarque dans des aventures réjouissantes et pourquoi pas burlesques.
Tel qu'il est , "Scène de plage" ressemble à un bon texte destiné à un concours intitulé "Ecrivez la suite...". Proposez-le par exemple à des auteurs britanniques comme le Tom Sharp de " Wilt" ou le Joseph Connolly des "Vacances anglaises" et vous obtiendrez sans nul doute un vrai bon gros roman comique... comme l'aurait sans doute fait , chez le même éditeur, J M Erre, qui est à ce jour LE romancier comique français incontournable.
Mais comme la tendance chez les éditeurs semble être aux textes courts, celui-ci reste tout à fait fréquentable et égayera agréablement la pause digestive d'un après-midi d'été.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Woman at war de Benedikt Erlingsson