mardi 25 juin 2013

adopte un thon.com de Lynda Corazza


Je suis le travail de Lynda Corazza depuis son arrivée dans le secteur jeunesse aux éditions du Rouergue. J'ai beaucoup offert à de jeunes parents "Je veux un bébé ! (moi non plus)" et "Faites des gosses (qu'ils disaient) " ses BD fort réussies sur la maternité.  Avec "adopte un thon .com", elle intègre le créneau pas mal occupé des dessinatrices (souvent blogueuses) croquant la vie de jeunes femmes trentenaires façon Bridget Jones.
Bien que n'étant pas tout à fait la cible parfaite (cinquantenaire et homme), cette plongée dans les désarrois d'une célib' à la recherche d'un mec "romantique, sachant écrire correctement et proposant autre chose que ses attributs sur sa web cam", et utilisant les avantages d'un site de rencontre sur internet, m'a vraiment fait rire. On sent le vécu. C'est bien digéré, les dialogues bien écrits, les gags bien vus , le dessin parfaitement en rapport avec les personnages ni trop beaux ni vraiment moches et surtout, malgré le sujet, ça ne verse jamais dans la facilité. La force de cet album vient aussi que c'est, en creux, une fine analyse de nos rapports avec internet dans nos vies de tous les jours. Comment cet outil a fini par imposer sa suprématie  pour lier le monde de façon virtuelle mais qui n'empêche pas le réel. Oui, nous dit cet album, on peut trouver l'amitié ou l'amour sur internet. C'est vrai, il faut trier beaucoup, être patient, mais, finalement, en cherchant bien, on trouve quand même comme Lola , l'héroïne, le borgne ancien taulard de ses rêves. Il suffit de savoir lire entre les lignes les messages ou annonces publiés (comme quoi, malgré l'écran ou les téléphones, l'écrit est toujours à la mode et sert encore à quelque chose).
Un album parfait pour tous les célibataires en mal d'amour, aux solitaires en mal d'amitié et pour les grincheux pour qui ces techniques modernes apportées par internet sont diaboliquement enfermantes.



3 commentaires:

  1. Dans le genre nana débridée qui s'assume, je viens de lire une BD pas mal : "le démon du soir ou la ménopause héroïque" de Florence Cestac.
    Ça aussi c'est du vécu et s'est tordant de rire !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beaucoup de mal avec les dessinatrices blogueuses qui croquent la vie quotidienne. Cet album ne me tente pas du tout...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai eu l'occasion d'avoir cette BD entre les mains prêté par un ami.J'ai bien rigolé, franchement à partager entres amis.
    Dérisions parfaites et tellement vrai...

    RépondreSupprimer

Woman at war de Benedikt Erlingsson