vendredi 19 août 2011

Mes meilleures amies de Paul Feig


Je suis allé voir ce film en traînant des pieds. Jusqu'à présent j'avais zappé les productions de Judd Apatow souvent jugées grasses et un peu scatos. D'ailleurs, même le public français n'y allait pas, pensant que tout cela était trop américain. "En cloque mode d'emploi", en 2007, n'avait fait que 450 000 entrées sur la France et cela a été le plus gros succès du producteur sur notre territoire (alors qu'aux USA, ça cartonne).
Le distributeur du film "Mes meilleures amies", fort de l'énorme succès outre Atlantique, a mis le paquet pour la sortie : affichage monstre sur le thème du clan de filles et surfant sur la vague "Bridget Jones", gommage de la griffe "Apatow" et oh surprise, ils ont pu s'appuyer sur une presse très favorable (Le Monde, Télérama, les Inrocks notamment).
Profitant d'un après-midi pluvieux, j'ai pu donc suivre les aventures comico-burlesques d'Annie très joliment interprétée par Kristen Wiig (également auteur du scénario). Annie est une jeune femme, un peu paumée, qui a perdu son job, vit en colocation avec une frère et une soeur bizarres et se traine un amant puant, John Hamm (oui l'acteur de Mad Men!), dans un joli rôle clin d'oeil.
Et voilà qu'un jour, sa meilleure amie, lui annonce qu'elle va se marier et qu'elle sera sa demoiselle d'honneur. Pour nous français, être demoiselle d'honneur, n'implique pas grand chose à part, quelquefois, porter une robe un peu ridicule. Aux States, il en est tout autrement. La demoiselle d'honneur, portera bien sûr une tenue délirante, mais se verra aussi dans l'obligation d'organiser toutes les festivités avant et pendant le mariage. Annie, se retrouve donc avec ce travail titanesque sur les bras mais aider d'autres meilleures amies de la mariée. Et ici, elles sont graves, les collègues demoiselles d'honneur : une coincée neuneu, une garçonne obsessionnelle, une mère au foyer hystérique et une bourgeoise très belle et très autoritaire.
Ce qui aurait pu être une comédie de plus autour du célibat et du mariage de la trentenaire un rien frustrée, vire ici à la comédie dynamique, épatamment rythmée, burlesque, féroce et même émouvante. Pendant 2 heures, aucune baisse de rythme et quand la salle se rallume on se dit qu'on serait bien rester encore une heure de plus en compagnie d'Annie, formidablement interprétée par Kristen Wiig qui a une présence incroyable à l'écran. Elle est tour à tour drôle, touchante, expressive, hilarante, déjantée, séduisante. Une vraie, grande actrice qu'il me tarde de revoir.
Un film parfait pour un soir de fin d'été qui est capable de nous donner la pêche pour affronter le retour au boulot. Je vous conseille fortement cette cure, toute affaire cessante.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Woman at war de Benedikt Erlingsson