mardi 13 septembre 2011

Dessine de Bill Thomson

Je traîne souvent dans les librairies jeunesse, lieux agréables où l'on peut faire des rencontres étonnantes grâce à la créativité et l'invention de nos éditeurs.
Souvent, on y trouve des parents, des grands-parents, égarés dans la jungle foisonnante des productions actuelles, demandant conseil à un libraire forcément passionné, qui l'oriente tout de suite vers un ouvrage original, inventif, pas redondant. Je vois bien à ce moment là le regard perdu de l'acheteur, désorienté par un album qui ne ressemble en rien à ce qu'il a connu dans sa jeunesse. Les livres de son enfance se sont transformés en albums de littérature jeunesse, les illustrations, comme les textes, explosent, sont tordus, malaxés, déformés, bref pleins de vie comme les enfants d'aujourd'hui. Il ne reste plus à ce client que le refuge du conte classique qui le rassurera; au moins il y a du texte et il en a pour son argent...
Si l'on part de ce principe, l'album "Dessine" de Bill Thomson qui vient de sortir, aura du mal à se vendre.
Et pourtant, quel album ! Une histoire sans texte absolument passionnante, que les enfants vont pouvoir s'approprier sans problème, agrémentée par des illustrations hyperréalistes du plus bel effet, le tout au service d'une histoire avec un dinosaure très méchant...Tous les ingrédients pour en faire un nouveau classique du genre!
Au départ, un groupe d'enfant va au parc. Il pleut un peu, et un membre du groupe trouve, accroché dans la gueule d'un dinosaure en résine, un sac rempli de craies. Au sol, comme un défi, il s'amuse à dessiner un soleil... qui tout d'un coup apparaît réellement. Un deuxième prend une autre craie, dessine des papillons qui prennent vie à leur tour. Un troisième, l'oeil malin, dessine alors un dinosaure...

La suite, courez la lire dans l'album qui vous enchantera par ses cadrages très cinématographiques (plongée, contre plongée, zoom,...) empruntés pour la plupart aux films fantastiques et par sa chute forcément poétique car nous ne sommes pas dans un monde de brutes.
Cet album est une réussite et est étonnamment édité à l'Ecole des Loisirs qui, depuis quelques années, ronronnait avec des productions moralo-pédagogiques.
Si vous avez autour de vous des enfants de 4 à 6 ans, offrez-leur "Dessine" de Bill Thomson, une merveilleuse porte pour l'imaginaire et le plaisir de lire (même s'il n'y a aucun texte).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Woman at war de Benedikt Erlingsson