jeudi 19 février 2015

Tu nous emmènes de Yuichi Kasano


Quand on a un papa as de la bricole, cela peut s'avérer formidable à condition qu'il ne passe pas son temps à poser du carrelage ou transformer les combles en salle de jeux. Celui du petit garçon de "Tu nous emmènes?" a bricolé un avion ! Génial, on va pouvoir voler ! Ah non voilà que le chien veut qu'on l'emmène... Qu'à cela ne tienne, quelques planches, trois coups de marteau, et voilà un habitacle supplémentaire ! En route vers les nuages  ! Ah ? la famille cochon veut venir aussi ? Pas de souci, un vieux meuble et quelques coups de scie plus tard et nous voilà prêts à décoller.... Mais que fait la vache sur le chemin ? Elle veut un baptême de l'air ?
Vous aurez compris,  cet avion va se transformer petit à petit en ferme volante. L'album est d'une simplicité ...enfantine et d'une redoutable efficacité. Ici pas de jeux de mots tirés par les cheveux, pas une chute rigolote, juste la formidable épure délicate et délicieuse d'un auteur toujours au plus près de l'enfance. Mêlant le concret d'une ferme, la tendre complicité d'un père et son fils et une poésie douce et tranquille, cet album est une pure merveille. Le dessin d'une clarté merveilleuse, jouant avec des coloris francs, est quelque part un discret hommage au réalisateur Hayao Miyazaki, lui aussi grand amateur d'avions mais aussi de campagne et de nature. Mais ce que l'on retiendra surtout c'est cette prouesse de rendre une situation si simple aussi merveilleuse. Je défie quiconque de ne pas avoir un regard émerveillé sur la dernière illustration, chef d'oeuvre de simplicité et pur symbole de l'imaginaire enfantin qui sommeille en chacun de nous.
Cet album est une vraie réussite pour enchanter les enfants de 2 à 4 ans !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Woman at war de Benedikt Erlingsson