vendredi 15 août 2014

Si rien ne bouge d'Hélène Gaudy / Lectures de vacances 7


POURQUOI ?

Ce poche a été choisi selon deux critères totalement personnels et légers. Tout d'abord je recherchais un(e) auteur(e) inconnu(e) de moi et dont personne ne m'avait donc conseillé le moindre titre. Parfois, il est est intéressant d'aller zoner dans des contrées inédites. Ensuite, c'est mon oeil qui a guidé l'achat et c'est donc cette couverture évoquant l'été, la plage, non exempte de sensualité qui l'a emporté. 

OU ? 

Dans le Tarn et pas loin de Rodez lieu de naissance des éditions du Rouergue qui a publié ce titre en 2009. Et comme je n'allais pas refaire le coup de la photo précédente en faisant croire que je passe ma vie devant les librairies mythiques de France, un peu de la campagne environnante a servi de toile de fond à cette histoire se déroulant en Corse...



ET ALORS ? 

Le passage délicat de l'adolescence à l'âge adulte est un sujet mille fois traité par les romans et donc casse gueule ( et celui de la coupure symbolique du cordon ombilical avec la mère aussi !). Dans "Si rien ne bouge", l'auteure tente d'y apporter une touche différente en explorant la voie du récit psycholo-énigmatique. Elle introduit, de façon moyennement convaincante, dans une famille aux apparences soudées, un peu renfermée aussi, une adolescente assez délurée, vaguement ambiguë dont la présence est empreinte d'un léger mystère. Cela fonctionne à peu près correctement durant la première moitié du livre. On ressent bien les doutes, les failles s'ouvrir peu à peu, le danger pointer le bout de son nez mais tout cela finit par patiner un peu par la suite. On nous alors traîne jusqu'à un final nocturne elliptique qui  m'a laissé dans une expectative guère emballante. 
Dommage, car il apparaît dans ce roman un belle qualité d'écriture hélas au service d'un projet qui m'a paru un peu flou.

1 commentaire:

  1. Bonnes vacances dans cette belle région.
    ça m'amuse de te suivre.

    RépondreSupprimer