mardi 8 décembre 2015

L'après-midi d'une fée d'André Bouchard


Attention, c'est une histoire de fée avec une petite fille en héroïne, mais ce n'est pas pour cela que cet album ne doit pas être lu aux petits garçons ! Il illustre un proverbe célèbre (que je ne dévoilerai pas ici pour ne pas déflorer la fin) et est donc totalement indispensable pour asseoir de façon intelligente et rigolote un début de culture classique.
Margot et Hortense sont copines. L'une est aussi blonde que l'autre est brune. Margot est une enfant gâtée, elle a reçu en cadeau un costume de fée avec baguette. C'est dans le parc de la ville, rempli de promeneurs souvent avec un portable greffé à l'oreille, que cette nouvelle fée va exercer ses pouvoirs. Dressant sa baguette magique telle la marraine de Cendrillon, elle décide de transformer une chaise en citrouille... Et ça marche !!! Ebahie et soudain toute enfiévrée de ce nouveau pouvoir, elle va continuer à abuser de la magie. Pas tout à fait à l'aise dans le maniement des formules ou de sa baguette, les résultats suivants ne sont pas irréprochables mais qu'importe, la frénésie de tout transformer l'emporte jusqu'à ce que, pour une petite brouille, Margot transforme sa copine en crapaud. Pétrie de remords en voyant sa copine si mignonne devenue aussi disgracieuse, elle va essayer de la faire redevenir comme avant ...mais sans résultat ! Affolement de la petite fille, qui va devoir se résoudre à la ramener à ses parents sous la forme d'un batracien...
Voici un album totalement réussi, qui allie une histoire simple, drôle, rigolote, avec du suspens, une chute intelligente qui ouvre la réflexion des enfants et de magnifiques illustrations d'une grande finesse. On appréciera le grand format merveilleusement exploité par André Bouchard, donnant bien plus à voir que l'histoire pourrait le laisser penser et l'utilisant à bon escient pour mieux faire ressentir aux enfants les émotions de Margot. J'ai apprécié ce subtil mélange de noir et blanc et de couleurs, permettant au regard de ne rien laisser de côté, enrichissant ainsi ce récit d'une ribambelle de personnages croqués avec soin et non sans humour.
Aussi drôle que vivement mené, "L'après-midi d'une fée" ravira les enfants épris de merveilleux et de suspens (car oui, il y en a !) et leur ouvrira un champ de réflexion assez intense pour peu qu'un parent bienveillant leur indique la route. Idéal pour débuter en philosophie ....
Cet album édité au seuil jeunesse est recommandé dès  4 ans.

 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Woman at war de Benedikt Erlingsson