dimanche 13 novembre 2011

Contagion de Steven Soderbergh

"Contagion" est un film pédagogique. Tout ce que vous devez savoir sur la propagation d'un virus mortel est contenu dans le film. Et bien sûr, on sait tout sur la panique qui s'installe, les dérives des charlatans qui ne manquent pas de faire de l'argent sur le dos des crédules via internet, ni sur la folie de la population prête à tout pour survivre.On suit également les difficultés et l'obstination des chercheurs à trouver un vaccin dans l'urgence.
Ce qui surprend le plus dans ce film c'est la manière dont le réalisateur a filmé cette catastrophe, sans emphase, sans effets spéciaux, tout en froideur et rigueur. Le spectateur suit l'intrigue sans s'ennuyer une seconde, accroché aux basques de la pléiade de stars convoquées par Steven Soderbergh. C'est du boulot de pro, bien fait et tout à fait recommandable.
Pour le fun, je mettrai un petit bémol pour les fans de Gwyneth Paltrow, Kate Winslet et Marion Cotillard.
Je ne sais pas si Steven Soderbergh est un tantinet misogyne, mais le sort réservé à ces actrices est plutôt peu glamour. Gwyneth disparait très vite, emportée par le virus puis trépanée en gros plan... Pas plus enviable, Kate se retrouve bien vite allongée dans un gymnase avec plein de tuyaux partout... Quant à Marion Cotillard, médecin de l'OMS, elle est  kidnappée par une famille chinoise et abandonnée à son sort, le temps de la retrouver très vite vers la fin pour un échange express contre des vaccins.
Que me souffle-t-on dans l'oreille ? Jude Law? Matt Damon ? Ah oui, le premier n'est pas au summum de sa beauté, affublé d'une prothèse dentaire bien peu seyante et coiffé d'une casquette hideuse ou d'un plastique transparent assez ridicule et le deuxième a des allures de bon américain empâté par la bière.
Disons alors que, pour faire plus crédible, les stars ont été invitées à faire le plus possible "peuple" mais pas people.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Woman at war de Benedikt Erlingsson