mercredi 9 novembre 2011

Léonard a une sensibilité de gauche de Vincent Delerm

A l'heure où nos stars tordent leur nez refait quand on leur pose la question de leur engagement pour la prochaine élection de mai 2012, Vincent Delerm, lui, n'hésite à s'engager. Son nouveau disque, est un livre pour enfant avec CD intitulé "Léonard a une sensibilité de gauche".
Les gens qui ont une sensibilité de droite snoberont l'objet et les gens de gauche plutôt rock branché aussi.
Il restera le public bobo, sûrement enseignant et parent d'un délicieux mouflet un peu tête à claques, pour assurer le succès de cet album. Et ils auront raison. (oui, oui, je dois faire partie des bobos !)
L'écoute de cette histoire est un régal. Il s'agit d'un dialogue entre un jeune garçon (Batiste Rebotier) et son grand père (Jean Rochefort délicieusement décalé et dépassé), entrecoupé de quatre chansons de Vincent Delerm finement écrites pour donner au texte une vraie résonance.
Dans ce dialogue aux consonances politiques, le petit garçon demande à son grand-père ce que c'est qu'être de gauche. Et il a bien du mal ce grand père à définir cette sensibilité. Il la trouve dans la chantilly qu'il oppose à la gaufrette plutôt de droite. Bien placer son argent et trouver la Marseillaise adorable, c'est  également de droite. Par contre avoir peur d'une piqure, faire des choses inutiles ou aimer perdre son temps, c'est de gauche. Facile me direz-vous. Oui, mais quand l'auteur pense qu'avoir une attirance pour les choses mélancoliques c'est de gauche, l'album prend soudain une tournure plus profonde et le dialogue devient vraiment émouvant, porté par la voix profonde de Jean Rochefort puis enrichi par une délicate chanson intitulée "Je préfère les choses après".
Quelques pirouettes supplémentaires, un petit échange humoristique sur une certaine politique d'immigration et l'histoire s'achève sur une dernière chanson très réussie, à la mélodie entêtante, "Tonton Paolini" :
"Un soir de bal
Un feu de Bengale
Une place
Et puis des gens qui passent
Un bord de mer 
Un livre ouvert
Une glace
Et puis le temps qui passe
Ca sert à quoi
Ca on n' sait pas
Ca sert à rien 
C'est ça qu'est bien 
C'est le contraire de la vie
De tonton Paolini
Enfermé dans la petite boîte
En cravate..."
Sur un sujet casse gueule, Vincent Delerm, avec délicatesse et humour, réussit un album pétillant qui s'adresse aussi bien aux parents qu'aux enfants et qui n'est en rien un manuel d'endoctrinement, mais plutôt hymne à la fraternité et à la simplicité.
Léonard a une sensibilité de gauche de Vincent Delerm édité chez Acte Sud Junior 23€,
à partir de 7 ans






3 commentaires:

  1. Un sujet vraiment casse gueule, c'est certain. Il y a certaines paroles que j'aime bien. D'autres avec lesquels je ne suis pas forcément d'accord... mais le chanteur a le mérite de s'engager.

    RépondreSupprimer
  2. je ne suis pas prof, mais de gauche et trés axé chanson francaise et delerm est un de mes artistes préférés que j'ai vu x fois sur semaine...
    hélas mon fils étant encore trop petit ( 5 ans) pour apprécier ce bouquin, je ne me le suis pas encore procuré, mais je t'avouerai que j'y songe énormement, les dialogues que j'ai pu entendre sur le clivage gauche droite sont celles qui me réjouissent énormement, pour en avoir déja sorti pluseurs fois, au grand dam des gens de droite... je crois que tu m'as convaincu de faire la commande au papa noel :o)

    RépondreSupprimer
  3. Je l'aime beaucoup cet album, mon petit Korrigan/tête à claques ?/ également; comme sa maman, instit et donc bobo alors?! ;)

    RépondreSupprimer

Woman at war de Benedikt Erlingsson