dimanche 29 juillet 2012

Mémoire espagnole de Jean-Claude Carrière



La crise étant là, cette année, je ne suis pas allé passer mes vacances en Espagne, préférant des contrées plus proches mais peut être moins ensoleillées... C'est pour cela que j'ai glissé dans ma valise ces "Mémoire espagnole" de Jean-Claude carrière , histoire d'avoir un peu de compagnie ibérique à défaut de tapas ou de promenades nocturnes sur des ramblas envahies par une foule colorée. et bien m'en a pris, car j'ai pris un énorme plaisir à lire ces souvenirs d'un homme qui a passé de longs moments de sa vie de l'autre côté des Pyrénées.
Et quels moments ! Scénariste, il a eu la chance et le talent de participer à l'élaboration des scénarios des derniers films de Luis Bunuel, côtoyant longuement le maître du cinéma espagnol, lui même ami de Dali et de Lorca ! Autant dire qu'avec une telle proximité, ces mémoires sont un festival d'anecdotes, d'histoires toutes plus drôles, plus tendres ou pétries d'humour les unes que les autres.
Facile me direz-vous quand on côtoie  la crème de l'intelligentsia espagnole. Mais c'est sans compter la personnalité de l'auteur qui, esprit brillant s'il en est, emporte le lecteur dans un formidable questionnement autour de l'identité espagnole et de sa langue. Jean-Claude Carrière revient sur ses rapports intimes avec cette âme espagnole assez insaisissable, depuis ses sensations enfantines au moment de la guerre d'Espagne jusqu'aux impressions laissées par des années de fréquentations assidues et amoureuses de ces plus beaux lieux.
En refermant ces mémoires, vous aurez l'impression d'avoir fait un très beau voyage. Et comme tous les grands voyageurs, vous vous serez enrichis de vos découvertes que vous aurez envie de partager avec votre entourage. des secrets de fabrication d'un scénario de Bunuel aux plombantes années Franco, des portraits des grands acteurs espagnols des années 60 et 70 à l'aventure extraordinaire de "La controverse de Valladolid", oeuvre phare de l'auteur, c'est toute l'histoire de l'Espagne qui défile sous la plume légère et chaleureuse de Jean-Claude Carrière.
Rangez les toréadors de pacotille, les castagnettes décorées façon flamenco ! Oubliez Rafaël Nadal et Julio Iglésias ! Lisez "Mémoire espagnole", cela fera du bien  à votre cerveau et vous ferez un voyage estival en intelligence. Ce n'est pas cher et  ça rapporte beaucoup à votre esprit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Woman at war de Benedikt Erlingsson