mardi 11 février 2014

Kiki a un kiki de Vincent Malone et Jean-Louis Cornalba


Après avoir écouté les infos, toujours aussi réjouissantes et donnant l'impression que les autodafés s'approchent à grand pas...je m'en suis allé chez mon libraire préféré pour me remonter le moral. J'ai eu raison, puisque j'y ai trouvé la nouvelle publication de Vincent Malone dans son hilarante série Kiki, le king de la banquise. Elle viendra trouver sa place dans la bibliothèque de mes enfants (qui vont très bien,merci !) auprès de "Tous à poil !", " Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi" et d'autres titres du même tonneau, titres je tiens à le rappeler qui sont aussi essentiels aux jeunes cerveaux en formation que l'huile l'est à la sardine et le serre-tête en velours vert foncé aux dames catéchèses.
Kiki est un joli petit pingouin qui est très fier aujourd'hui, il a un joli kiki. Il est tellement fier qu'il veut le montrer à tous ses copains. Coquette, sa copine pingouine trouve que c'est un coquin. Le caribou n'en a rien à faire mais lui signale que l'on dit plutôt quéquette. Madame Cochon la maîtresse le punit pour outrage et son copain le pélican n'en a rien à faire. Zut, il sont pas drôles, il est beau pourtant le kiki de Kiki ! Finalement, ils veulent bien lui faire plaisir et le regarder son kiki. Et, OOOOh, mais..... 
Là, je vous laisse découvrir la suite de cet album qui possède sur sa couverture un bandeau sur lequel est écrit : "Si vous avez aimé le Kâmasûtra, vous allez adorer kiki a un kiki !".
 J'ai adoré "Kiki a un kiki" et du coup je vais peut être me laisser tenter par la lecture du Kâmasutra, que, je l'avoue humblement, je n'ai pas encore lu. Une chose est certaine par contre (et n'en déplaise à Mr Copé ou à Mme Bourges), je relirai cet album à des enfants car à peine lu, ils ne m'ont dit qu'une chose : encore ! Et ils ont raison. Les enfants savent, EUX, repérer les bons albums du premier coup d'oeil. Je signale au passage, qu'en plus de nous faire rire, et de faire comprendre avec finesse ce qu'est un quiproquo (oui, il est pédagogique en plus !) cet album possède, grâce à une mise en page astucieuse,  une deuxième histoire sous-jacente sur la pollution grandissante de nos fonds marins.
Je résume pour ceux qui n'auraient pas suivi : drôle, mignon, pas vulgaire, pédagogique, moral, écologique, l'histoire de ce pingouin qui veut montrer et montre son kiki à tout le monde est une vraie réussite. Et en plus, excellente nouvelle, il ne coûte que 5.90 euros ! Donc , un conseil, pour faire un pied de nez à tous les censeurs en puissance qui allient mauvaise foi et bêtise, courez chez votre libraire acheter ce petit bijou qui réjouira tout le monde de 3 à 100 ans. Vous ferez plaisir et quelque part également, un acte de résistance ! 

1 commentaire:

  1. Ma médiathèque entre en résistance contre tous ces andouilles (il pleut ce matin alors je suis polie), je cours le commander.

    RépondreSupprimer

Woman at war de Benedikt Erlingsson