dimanche 11 décembre 2011

Carnage de Roman Polanski

Aujourd'hui, je suis allé au théâtre. J'y ai vu une pièce de Yasmina Reza interprétée par des acteurs de cinéma (Jodie Foster, Kate Winslet, John C Reilly, Christoph Waltz). Ils jouent des bourgeois assez stéréotypés, un couple de gauche, porté sur l'humanisme et un autre de droite, faisant des profits sans vergogne. Ils s'empoignent pendant 1h20 car le fils des uns a fracassé deux incisives du fils des autres.
J'ai eu droit à toutes les conventions du théâtre bourgeois traditionnel, les artifices grossiers pour faire cohabiter de force ces gens que rien ne retient, les répliques soi-disant vachardes mais qui ne font pas rire et sont un peu répétitives. Je vous rassure, il n'y a pas d'amant dans le placard de cet appartement gentiment bourgeois et bien pensant. Il y a juste Kate Winslet qui vomit avec beaucoup de réalisme et Jodie Foster qui en fait un rien trop dans la haine.
Vous l'aurez compris, le dernier film (?) de Roman Polanski ne m'a pas emballé. Le réalisateur, dont une des spécialités est le huis clos, a visiblement perdu la main ou alors, n'a pas été inspiré par ce qui ressemble à une commande de producteur. Même si l'on peut deviner que ce jeu de massacre entre adultes civilisés, cachant, bien enfouie, une monstruosité qui ne demande qu'à ressortir, thématique souvent développée par Polanski, était un sujet pour lui, le résultat est vraiment très décevant. Jamais le film ne décolle réellement, faute aux personnages sans ambiguité et à une réalisation qui ne fait jamais penser que nous sommes au cinéma. Dommage...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Woman at war de Benedikt Erlingsson