samedi 26 octobre 2013

Ainsi soit Benoîte Groult de Catel


Je suis un lecteur de Benoîte Groult. J'ai lu "Ainsi soit-elle" à 20 ans, âge où il a été facile de semer une graine de féminisme qui a germé comme elle a pu, mais qui a prospéré, je crois. Ce livre (avec d'autres) m'a permis sûrement d'avoir un oeil un peu différent sur le monde. Il fait partie, c'est évident, des ouvrages importants de ma bibliothèque, de ceux que j'ai prêtés, offerts et faits découvrir à mes filles. Quand j'ai vu que Catel dont j'adore le dessin et le regard, s'attaquait à la vie de notre nonagénaire préférée,mon sang de lecteur n'a fait qu'un tour et l'oeuvre fut acquise dès sa sortie ! Je n'ai pas été déçu !
Ce n'est pas à proprement parler une biographie, c'est bien plus que ça ! Catel avec talent et brio mène son roman avec plusieurs fils. (Je voulais écrire "tricote son roman" qui me semblait très juste, tant la perfection de sa narration à la fois complexe et fluide, s'apparente à la richesse de certains points de tricotage, mais j'ai eu peur de faire mon sexiste en osant cette comparaison )
C'est tout d'abord l'histoire d'une amitié entre les deux femmes, l'auteure, qui décide de réaliser pour le journal Libération un reportage en deux planches sur Benoîte Groult. La rencontre verra naître, de rendez-vous en dîners, le projet d'un roman graphique sur la vie de Benoîte ainsi qu'un rapprochement amical des deux romancières. L'auteure de "La touche étoile" reste assez hermétique à l'idée, la bande dessinée se résumant à la bien peu féministe "Bécassine". Qu'importe, Catel va s'acharner, discuter, dessiner et petit à petit un grande connivence naîtra. 
C'est aussi, bien sûr, le roman de la vie de l'écrivaine, ses origines (du sérail parisien qui brille, pétille et fait l'opinion), ses amours (de la femme empêtrée dans les diktats d'une société cadenassée à celle plus libre de l'intellectuelle), ses combats (nombreux, importants et toujours d'actualité). Comme sa vie est liée au féminisme, c'est également le récit de tous les combats des femmes pour obtenir les droits élémentaires d'un être humain, pour que celles qui n'ont pas accès à la parole puissent être défendues  contre le sexisme ambiant toujours si présent. 
"Ainsi soit Benoîte Groult" est un roman important qui, mine de rien, survole plus d'un siècle de lutte des femmes. Plus d'un siècle car il est très souvent question d'Olympe de Gouges, figure historique que chacune des deux  a croisé dans sa carrière. Elle y est évoquée souvent, longuement, un peu trop peut être, j'ai eu comme un sentiment de répétition. Mais qu'importe ce petit détail, c'est cette révolutionnaire qui unit les deux auteures qui vont, comme un hommage,  jusqu'à dresser un état des lieux sur la femme et le féminisme aujourd'hui. 
Certains esprits chagrins pourraient trouver à redire sur la vie de Benoîte Groult. Aisé d'être féministe quand on jouit d'une existence très bourgeoise et facile (bien montrée dans le livre) ! Seulement, au regard de ses combats, il est heureux qu'il existe une bourgeoisie éclairée qui ose l'ouvrir et dont la facilité d'accès aux hauts parleurs médiatiques lui permet de faire avancer ses idées généreuses mais surtout essentielles pour l'humanité. Et comme le suggère le livre en filigrane, le féminisme n'est pas une question d'argent, juste un engagement au quotidien sur de petites choses qui coûtent rien. Un regard plus ouvert sur le monde, des paroles moins sexistes, une éducation plus égalitaire, une vie amoureuse sans entrave n'ont pas besoin d'euros, juste du bon sens et de la conviction. 
Il faut lire  "Ainsi soit Benoîte Groult" (oui, ça coûte un peu, 22 euros !) mais c'est de l'art (le neuvième!), un petit rappel de féminisme qui ne fait pas de mal et surtout un magnifique roman sur l'amitié, les femmes et la vie.
PS : j'ai peut être oublié de dire que c'est un roman graphique ! Une bande dessinée ! Mais c'est tellement réussi, tellement au-dessus d'une multitude de romans actuels, qu'on l'oublie bien vite. Je rajoute cela pour celles et ceux qui auraient un léger recul quant à lire un roman graphique...ils ne savent pas ce qu'ils perdent !

4 commentaires:

  1. Sur vos (bons) conseils, je me suis précipitée pour l'offrir à une amie féministe (n'ayons pas peur de ce mot, si beau et pas honteux comme on essaye de nous le faire croire aujourd'hui) et je ne manquerais pas de lui "piquer" pour le lire ensuite :-)

    RépondreSupprimer
  2. je l'ai offert à ma fille de 27 ans qui n'a pas connu tous ces combats féministes et je l'ai lu d'une traite avant de lui donner.

    RépondreSupprimer
  3. Ça y est!!! On me l'a prêté...te tiens Au courant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne lecture alors ! Je suis sûr que ça va te plaire, je n'ai eu que des bons retours....

      Supprimer

Woman at war de Benedikt Erlingsson