vendredi 4 octobre 2013

Moi, méchant, méchant d'Alessandro Sanna


Hummm, un crocodile avec toutes ses dents en couverture ! Voilà un album qui donne rudement envie de l'ouvrir ! On adore les crocodiles qui font un peu peur. Celui-ci veut jouer les caïds, comme certains gros durs dans la cour de récréation. Mais comme souvent, les autres ne se laissent pas faire et jouent de leurs ressources personnelles pour clouer le bec à ce belliqueux. 
L'éléphant n'a bien sûr rien à craindre vu sa taille et son poids, mais le chacal, le babouin, le castor ou la mouffette, pas impressionnés pour deux sous, vont en remontrer à ce crocodile qui n'arrive pas à paraître totalement antipathique. Et c'est sans compter sur celui qui mettra fin aux tentatives d'intimidation de cet affreux à grande mâchoire. 
"Moi, méchant, méchant" est une bien belle réalisation. Son texte sous forme d'une comptine sautillante et chantante donne un humour très agréable à l'ensemble. Les illustrations, aux nuances encrées légères et superbes, sont un régal pour les yeux, que magnifie le grand format adopté. 
Bien sûr pour les plus petits, il faudra faire une petite explication de texte, faire percevoir pourquoi l'éléphant est pesant ou la mouffette puante, mais une fois ceci intégré, les enfants pourront investir cet album sans problème. Ils le reprendront avec plaisir, tournant les pages avec délice, récitant avec leur gourmandise habituelle cette comptine bien rythmée et frémissant toujours un peu en passant leurs petits doigts sur les dents du crocodile. 
Une réussite à partir de 3/4 ans à croquer sans modération. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Woman at war de Benedikt Erlingsson