dimanche 13 octobre 2013

Trois chats et un pingouin d'Helen Hancocks


C'est un premier album jeunesse pour Helen Hancocks et je vois bien ce qu'elle a essayé de faire : un genre de polar pour enfants à la "Ocean's eleven", la technologie et George Clooney en moins.
Un hold up donc, mais de poissons, à l'aide d'un pingouin que trois chats voleurs vont aller piquer dans un zoo. Tout cela n'est pas bien moral au départ, mais heureusement que le pingouin se révélera plus coriace que prévu et du bon côté de la loi.
J"ai eu beau relire plusieurs fois cet album, je n'arrive pas à y trouver beaucoup de charmes. Discret hommage à certains albums Anglo-Saxons des années 60, on y croise des personnages que nos enfants connaissent peu ou pas du tout (des religieuses, des serveurs de café en costumes, des banquiers de la City en chapeau melon) mêlés à une intrigue un peu compliquée à suivre pour les petits qui ont un peu de mal à saisir l'intérêt d'une poursuite dont ils ne possèdent pas les codes. Ils ne sont pas aidés non plus par l'illustration, assez platounette, à l'inspiration BD et qui multiplie des angles de vue décalés ou des gros plans un peu déroutants. 
Pas emballé par cet album au look un peu rétro, à l'histoire un peu tordue et qui demande beaucoup de finesse aux enfants, ce qui est loin d'être un mal en soi mais qui, ici, n'apportera guère de plaisir, simplement celui d'une lourde explication de texte. 
Pour les enfants à partir de 4 ans, à condition d'être fanatique des pingouins ou des chats.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Woman at war de Benedikt Erlingsson