jeudi 21 novembre 2013

Les garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Gallienne



Je sais, tout le monde adore "Les garçons et Guillaume, à table !", de la presse branchée à la presse populaire.  Le buzz est tel que le film a réalisé le meilleur démarrage en salle de l'année. L'énorme courant de sympathie dont bénéficie Guillaume Gallienne, relayé par de multiples articles et apparitions télévisées s'est donc révélé payant. Tant mieux, il est toujours bon qu'un film agglomère ainsi les spectateurs et c'est doublement réjouissant car son thème,  d'un garçon qui se prend pour une fille et dont tout le monde pense qu'il est homosexuel, ne partait pas pour attirer les foules (quoique les rieurs et les moqueurs, sont hélas fort nombreux). Malgré tout, je suis sorti un peu déçu de sa projection.
Entendons-nous bien, Guillaume Gallienne  est un formidable comédien, Frégoli irrésistible d'intelligence et d'humour. A l'écran, on oublie ses 40 ans et est totalement crédible en adolescent sans beaucoup d'autre artifice que son jeu impeccable. Evidemment, en mère bougonne et désagréable, il est irrésistible, et lance la vacherie comme personne. Effectivement, on rit souvent, les scènes cocasses se succèdent les unes aux autres, pas toujours réussies mais, il faut que je sois objectif, la drôlerie est au rendez-vous.
Le film aborde, de façon un peu légère, plusieurs thèmes intéressants comme la relation mère/fils, les problèmes d'image et de sa représentation archétypale dans l'esprit des gens et bien sûr d'homosexualité. Il ne manque pas non plus de références diverses comme des clins d'oeil à Almodovar (normal quand on parle de genre et de travestissement) ou de Jean Cocteau pour l'accentuation des défauts. Autant dire, l'ambition est bien plus énorme que la majeure partie des comédies que nous sert habituellement le cinéma hexagonal.
Cependant, là où pêche un peu le film, c'est qu'il a du mal à se démarquer du spectacle initial dont il est issu. Le mélange comédien sur scène racontant sa vie et cette suite de sketches, accompagnée parfois d'une voix off, donnent au film un rythme un peu ronronnant, soulignant un côté empesé, inutilement complexe.
Je chipoterai encore sur deux points : la fin lacrymale assez ratée et un peu surjouée, parce que peut être n'ai-je pas compris l'amour que le héros portait à cette mère pour moi épouvantable et le côté ambiguë de tout ça, flirtant par moment dans un comique bas de gamme, comme s'il voulait ratisser large, mettre les rieurs (ceux qui l'ont surement persécuté quand il était jeune) de son côté.
Mais dans le marasme actuel du cinéma français, sans être ni Billy Wilder, ni Blake Edwards, Guillaume Gallienne nous offre un premier film sympa et hilarant, sur un sujet que d'autres auraient porté vers le tragique mais dont le comédien a l'élégance de nous proposer dans sa vision légère et humoristique. La politesse des grands ?
PS du 23/12 : Voici un avis très pertinent sur ce film  à cette adresse : http://yannfrat.com/blog/?p=992. Le léger malaise que je n'arrivais pas à exprimer est là et bien là !


7 commentaires:

  1. Vite, je dois aller le voir (ou pas) ce week-end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si j'ai été un peu déçu, c'est pas mal quand même, on passe un bon moment assez drôle ....

      Supprimer
  2. J'y suis allée donc... prête à sortir une critique acerbe face à toute cette promo assez pénible et assommante autour de ce film et bim, obligée de reconnaître que j'ai beaucoup aimé ! Le comédien (hilarant, juste et étonnant), l'histoire, les dialogues... tout.
    J'ai même eu un début de gros fou rire avec mon voisin de gauche (euh... assis à ma gauche, je ne le connaissait pas et donc, je ne sais pas pour qui ce monsieur vote !) pendant la scène des tests pour l'armée. Un grand moment ! En règle générale, je ne suis pas certaine que les psy aiment ce film. Un petit plus insoupçonné...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le passage à l'armée est un des bons moments du film... et donc tu recommandes ce film qui fait donc une pierre, deux coups : très bon moment de cinéma et...rencontre... Un must donc !

      Supprimer
  3. ... que j'ai laissé filer. Pomme que je suis !

    RépondreSupprimer
  4. Je suis allée le voir ce soir.

    Je partage ton point de vue sur certains points. Notamment la fin que j'ai trouvé un peu "longuette" et "tire larme". Pour autant, n'ayant pas vu le spectacle et sortant apparemment d'un coma qui fait que je n'ai pas vraiment trop fait attention à ce gars là avant de voir la bande annonce du film pour la première fois, j'ai trouvé ce long métrage touchant et bien réalisé. Des moments drôles, des moments émouvants et un jeu vraiment très fin et juste.
    Quel bonheur que son jeu "en mère". J'ai adoré.

    Mon avis plus en détail dans les prochains jours sur notre blog si ça te dit ;)

    RépondreSupprimer
  5. Je ne suis pas aussi cinéphile que vous (et en général je vais voir des grosses bouses au ciné, comédies françaises très très légères de préférence) alors forcément.... ben j'ai trouvé ce film excellent ! Je me suis bidonnée du début à la fin...enfin nan, la fin, vous avez raison, est le seul reproche que je pourrais faire : la scène dans le théâtre où Gallienne regarde sa "vraie" mère dans la salle en monologuant dure 2 minutes de trop. Mais à part ça, quel moment de cinéma ! Je suis sortie de là en admirant un peu plus LA BEAUTE des hommes et des femmes. C'est cela à mon sens, un des sujets principal du film. La Beauté...

    RépondreSupprimer

Woman at war de Benedikt Erlingsson