samedi 6 septembre 2014

Découvrez Mykonos hors saison de Richard Gaitet


Quand j'ai reçu dans le cadre de " La voix des indés" organisé par le site Libfly, j'ai sottement pensé à un roman rigolo sur cette île mythique. Le pseudo de l'auteur, Richard Gaitet laissait présager de plus que le lecteur risquait d'être embarqué dans quelques lieux gays de l'île . 
En fait pas du tout ! Si les deux jeunes héros de cette histoire sont bien là pour assouvir leurs pulsions sexuelles, ils sont complètement hétéros. C'est un manque de discernement autant que d'argent qui les fait atterrir à Mykonos fin mars, alors que le climat n'incite pas encore les lieux de plaisirs à ouvrir leurs portes. Ils vont donc errer dans des ruelles rendues typiques par les mois d'hiver mais arborant quand même un sentiment d'abandon comme toute station balnéaire hors saison. Ils feront grise-mine en se contentant des rares établissements ouverts où seuls quelques locaux noient leur ennui dans une ambiance sonore bas de gamme. Ils seront alpagues par une ou deux créatures locales plus très appétissantes pleines de promesses ....
Ce court roman se révèle au final assez banal. Récit d'un fiasco tout comme vague description de cette île touristique, je n'ai trouvé cela ni passionnant ni vraiment drôle. Disons que la plume essaie d'être légère et alerte, paraît parfois un peu mordante, mais guère plus. Les petites tribulations des deux jeunes en recherche de sexe et d'amusements sont aussi attrayantes que les rares lieux ouverts sur l'île. Si le but était de nous faire ressentir cette monotonie qui étreint le voyageur en basse saison , c'est gagné ! Si par contre le but était de nous faire sourire avec ces deux énergumènes dont on s'aperçoit vite du vide intérieur, c'est un peu raté. L'avantage, c'est que ce n'est pas très long, que cela se lit vite et s'oublie dès qu'on a tourné la dernière page !

Lu dans le cadre " La voie des indés", opération à l'initiative du site LIBFLY que je remercie quand même pour cette lecture. 

1 commentaire:

  1. Je viens de le terminer, alors je ne lis pas ton avis.
    Lecture mitigée

    RépondreSupprimer