vendredi 7 octobre 2011

Drive de Nicolas Winding Refn

"Drive" est le film qui réunit en ce moment le plus d'ingrédients pour faire le buzz auprès des critiques.
Vous prenez un réalisateur danois un peu branché et remarqué par ses 3 précédents films, vous l'envoyez à Hollywood réaliser un polar, vous ajoutez un acteur qui commence à faire de l'ombre à George Clooney
( Ryan Gosling), vous faites croire qu'il s'agit d'un film bourré de poursuites en voiture, vous lui donnez une palme pour la réalisation parce que ça va par moment très vite et à d'autres moments au ralenti, vous jetez quelques scènes ultra violentes histoire de réveiller le spectateur de film d'action assoupi par les scènes lentes sur le visage du héros, vous touillez un peu et vous obtenez "drive". Après tournage, vous envoyez un attaché de presse faire le tour des rédactions avec sûrement dans son sillage la promesse d'une interview avec la star masculine montante ou peut être une virée en voiture dans Los Angeles et vous avez le film le plus hype que tout le monde va devoir aller voir. Aimer? pas sûr!
On peut reconnaître une certaine atmosphère à la fois mystérieuse et oppressante sur toute la première moitié du film, très bien rendue par ce mélange de lenteur et d'accélération. Mais la deuxième partie s'enfonce dans une violence lourde au service d'une histoire un peu convenue. Reste le mutisme de Ryan Gosling, la note de romantisme apportée par la délicieuse Carey Mulligan (découverte dans "Une éducation") et aussi une formidable bande sonore qui colle au film comme le sang des malfrats sur le blouson satiné du héros.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bécassine ! de Bruno Podalydès