jeudi 22 décembre 2016

Nos vedettes de Jules et le vilain orchestra


Attention, prêts à plonger dans la vraie, la revendiquée variété française ? Avant d'enfiler votre casque ( pour l'écoute) et pousser le canapé du salon ( oui, c'est dansant) regardez donc la pochette de ce mini album. Ce n'est pas le premier de ce monsieur qui, après avoir œuvré auprès de noms aussi prestigieux que Catherine Ringer, Jacques Higelin ou les Ogres de Barback, a entamé voici quelques temps déjà une carrière solo et nous propose régulièrement quelques albums dont ce dernier, de 7 titres.
Donc, si on observe la pochette, on aperçoit un mec branché, dans une posture "Regardez-moi , je suis encore bogosse, j'assure en humour et en coolitude ". Le nom, suivi de "vilain orchestra" donne à penser que cela bouge pas mal dans, peut être, dans un genre orchestre du Splendid, que l'on peut compter sur lui pour mettre de l'ambiance, dans un créneau que je pressens entre Patrick Sébastien et Kendji Girac....
L'album a un concept ( oui !oui !) : sept chansons, sept portraits de femmes, toutes différentes ( sans doute pour mieux rendre hommage à leur diversité). Ca peut donner envie, même si l'on craint le pire.
L'écoute du premier titre, "T'es chiante" ( tout un programme) emporte tout de suite dans un univers de clichés et de misogynie, heureusement contrebalancé par une chute plus humoristique. La voix est bien posée, une guitare pour le rythme, ça balance et des chœurs font " waou waou"... C'est de la variété, de la vraie. La suite nous présentera une vieille dame en couple, une célibataire qui ne trouve pas de prince, une candidate FN, une fille de gauche catho, une joggeuse, ... tout ça emballé pour faire bouger et sourire.
Ca pourrait ressembler au croisement improbable de  Vincent Delerm pour les paroles avec ....Louise Attaque pour le rythme , mais nous sommes plus proche de Cookie Dingler associé à Philippe Lavil ( dont Jules à un peu la dégaine). Peut être qu'avec un soupçon d'accordéon, on aurait pu verser dans le créneau "Nouvelle Chanson Française" ( concept qui commence à dater), mais non, l'ensemble me fait soudain penser, que dans le rayon variétoche, Jules pourrait se poser en digne successeur de Didier Barbelivien. Il en possède la voix, l'écriture facile et le sens de la mélodie que l'on retient facilement. Ce n'est pas ma tasse de thé, mais avouez, comme avenir, on peut trouver pire non ? ( Je parle de boulot et de  droit d'auteur).



1 commentaire:

  1. Quand on voit la pochette, on est tout de suite tentée;-), après reste à pousser le canap' et à voir si la magie opère...?

    RépondreSupprimer

Climax de Gaspar Noé