samedi 22 septembre 2012

Jour de piscine de Christine Naumann-Villemin et Eléonore Thuillier


Vous l'avez peut être remarqué, mais je ne suis pas vraiment friand de ces albums conçus pour surmonter divers problèmes inhérents à l'enfance. Souvent lourdement démonstratifs et faisant assaut de mièvrerie, ils ont tendance, en plus, de manquer sérieusement d'humour. " Jour de piscine" entre dans cette catégorie des histoires à visée rassurante auprès d'enfants pas vraiment convaincus des leçons de natation. Il est vrai qu'entre un(e) maître(sse) pas tout à fait pédagogue (maintenant que la formation n'existe plus) et un maître nageur plus proche de Philippe Lucas que de Maria Montessori, les enfants peuvent développer des phobies qui prennent fin généralement en même temps que le cycle piscine prévu par les textes de l'Education Nationale.
"Jour de piscine " évite tous les écueils du genre tout en étant drôle et affutant la réflexion.
Sept animaux découvrent avec effroi qu'aujourd'hui, c'est cours de plongeon. Lapinoute est la seule à n'avoir jamais testé le grand plongeoir. Ses amis tiennent à lui raconter combien cela fait peur, combien on tremble de froid là-haut, sans oublier le vertige et le plat douloureux quand on entre mal dans l'eau. Chaque animal en rajoute. L'imagination et l'exagération aidant, cette leçon devient tout bonnement terrifiante jusqu'à la chute... très réussie.
Mais il n'y a pas que cela qui est réussi dans cette album. Le texte, jouant avec les mots, en inventent de très jolis, de ceux que les enfants se plairont à répéter en riant. Les illustrations sont au diapason : fraîches, drôles, jouant très habilement du format à l'italienne de l'album pour mieux représenter l'effroi et la difficulté de cette abominable séance de plongeon.
Cet album, classique mais rempli d'humour, deviendra un classique indispensable pour répondre aux anxiétés de nos chers petits, angoissés par ces moments de doute que ne manquent pas d'engendrer les leçons de piscine.

1 commentaire:

  1. avec philipe lucas comme maitre nageur, tous les gosses ont de bonnes raisons de devenir phobiques. apparemment cet album a l'air pas mal!

    Corinne

    RépondreSupprimer

Woman at war de Benedikt Erlingsson