mercredi 28 août 2013

Je, tu, il m'embête de Michel Van Zeveren


- Y'a Eugénie (ou Raoul ou... indiquez le bon prénom), hé ben, il fait rien qu'à m'embêter !
Quel parent n'a jamais entendu son enfant pleurnicher cette phrase au sortir de l'école, pensant que son parent va se transformer illico en redresseur de tort, en Batman des bacs à sable et punir très sévèrement cet être infâme et sournois.
A partir de cette exclamation "il m'embête ! ", Michel Van Zeveren (aidé visiblement par le prolifique et imaginatif Mickaêl Escoffier) nous a concocté un album au charme malicieux. Bien que se passant à l'école, il évite habilement une morale lourdaude et pédagogique pour ne s'intéresser qu'aux agissements de certains élèves et accessoirement à placer finement une leçon de sémantique autour du verbe (s')embêter.
Petit Loup s'embête durant la classe. Profitant que la directrice vienne embêter son maître avec un détail administratif, il en profite pour embêter Petit Lapin qui n'attendait que cette occasion pour faire un peu le bazar. Du coup, Petite Souris, Petite Biche et tous les autres vont se mettre à embêter les autres. Le jeu vire à une drôle et originale bagarre, graphiquement très réussie, jusqu'à ce que le maître revienne, sévisse et ... se trouve rudement embêter à cause de la punition donnée...
"Je, tu, il m'embête", à la fraîcheur guillerette, ravira aussi bien les enfants à partir de 3/4 ans que leurs parents. Les illustrations vives et joyeuses de Michel Van Zeveren font encore une fois mouche et apportent à cette histoire la touche malicieuse, celle qui fait souvent la différence d'un album ordinaire. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Woman at war de Benedikt Erlingsson