samedi 8 avril 2017

Ragdoll de Daniel Cole


Ne cherchez pas plus loin, le thriller que l'on commence et que l'on lâche qu'arrivé à la dernière page, c'est lui ! "Ragdoll" ( Poupée de chiffon en français) remplit parfaitement la fonction de tourne-pages.
Pour les âmes sensibles, ne soyez pas effrayés par la victime...enfin les victimes...disons par la découverte macabre du début qui annonce un serial-killer des plus sanguinaires et pervers. Le corps du délit qui flotte au centre d'un appartement londonien grâce à des fils transparents, est composé de morceaux de six cadavres différents qu'un esprit franchement dérangé s'est amusé à coudre ensemble pour former un nouvel être.
Avec cette découverte des plus atroces, on se dit que l'on file droit vers un de ces thrillers frôlant le malsain avec un tueur des plus tordus et des descriptions voyeuses et dégoûtantes. Hé bien, pas du tout.  Si vous avez supporté la phrase précédente, vous pouvez lire le premier roman de Daniel Cole. Sur les 450 pages qui suivent, il n'y aura rien de plus que la fabuleuse enquête d'une équipe de policiers de Scotland Yard. Et croyez-moi, on y entre très vite dans l'enquête car en plus du cadavre étrange, une liste de six personnes a été envoyée à la presse par le tueur sur laquelle il annonce la date de leur future mort. Un compte à rebours commence. Ce décompte macabre s'ajoute au suspens des recherches, donnant à l'intrigue une réelle tension. De rebondissements en découvertes, l'action file à cent à l'heure sans oublier de placer un peu d'humour et à donner de la profondeur aux divers enquêteurs. On se dit que l'auteur applique sans faille les meilleures recettes du genre et, cerise sur le gâteau,  parvient à nous éviter un final aux longues explications d'un tueur soudain devenu ultra bavard.
Avec "Ragdoll", Daniel Cole nous offrir un polar quasi sans faute qui plaira à tout le monde. Je comprends maintenant pourquoi il s'est vendu dans 35 pays avant même sa parution. Reste une question en suspend : saura-t-il rebondir après ce coup de maître et éviter de sombrer dans les pâles copies du premier succès, mettant en avant une recette qui s'évente toujours un peu plus à chaque nouvelle parution ? ( Suivez mon regard !)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Climax de Gaspar Noé