lundi 9 septembre 2013

Cent quarante signes d'Alain Veinstein



Sois branché mon vieux, écris ta critique sous forme de tweets, c'est dans l'air du temps et bon pour rajeunir ton image !

Un livre de 408 de tweets, Alain Veinstein l'a fait, Grasset l'a publié mais les tweetophages de rueront-ils sur le livre ? Et les lecteurs de roman, de poésie ?

Lire une compilation de tweets en 2013, c'est comme lire un recueil de télégrammes en 1960 sans les "stop" ? Les maximes de La Rochefoucauld au 17 ème ?

Vouloir lire 408 pages de tweets d'une traite est une pure folie.

408 pages de tweets écrites par un poète amoureux des mots reste quelque part de la poésie.

408 pages de tweets d'un vrai écrivain gazouillent bien plus joliment que 408 pages de Katherine  Pancol.

Sous 408 pages de tweets, la vie, la vraie.

Au fil des tweets, un homme apparaît, avec ses doutes, ses peurs, ses rêves et son chien.

Les tweets d'Alain Veinstein sont-ils des cousins occidentaux des haïkus ?

Lire 408 pages de tweets, c'est un peu comme lire l'intégrale de Peanuts, les images dans la tête.

Qui aurait cru que dans la lecture de 408 pages de tweets, l'émotion gagnerait le lecteur ?

408 pages de tweets lues et certains relus plusieurs fois... pour le plaisir.

Il faut savoir reposer les tweets d'Alain Veinstein, pour respirer un peu.

Même sous forme de tweets, le monde d'Alain Veinstein reste celui d'un humain qui doute, qui s'interroge et qui observe le monde.

Rêve : tous les livres sont écrits désormais sous forme de tweets. Réveil en sueur. c'était un cauchemar.

Avenue Mitterrand : ma voisine qui gazouille pourtant beaucoup n'est même pas abonnée à Twitter.

2013 a la poésie qu'elle mérite : le tweet.

Ecrire un livre de 408 pages de tweets est une prouesse, en terminer sa lecture en est-elle une ?

Lire 408 pages de tweets oblige le lecteur à s'interroger sur son rapport à la lecture, aux mots.

140 signes d'Alain Veinstein n'est pas du tout ce qu'il paraît être : anecdotique.

Refermer 140 signes d'Alain Veinstein et penser que cet homme s'est totalement dévoilé.

Refermer 140 signes d'Alain Veinstein et penser que la vie est peut être contenue dans un seul tweet.

Refermer 140 signes d'Alain Veinstein et se sentir libérer de la lecture en pointillé d'une drôle de  poésie.

Aller jusqu'au bout du processus et tweeter tous les tweets de ma critique.

Ne pas oublier de tweeter que 140 signes d'Alain Veinstein est un livre hors norme et diablement intéressant.

Tweeter aussi, qu'ouvrir 140 signes d'Alain Veinstein et lire au hasard peut être un vrai bonheur.

Conserver 140 signes d'Alain Veinstein dans sa bibliothèque car il contient un gros bouquet de tweets qui touchent en plein coeur.

Dans ce que je lis se croisent les fils de pensées qui me sont étrangères, mais que je laisse entrer en moi pour me reposer de ma vie.
(Celui-ci n'est pas de moi mais d'Alain Veinstein, voyez la différence !)

Un clavier, un écran, des tweets et pourtant la vie jaillit quand c'est Alain Veinstein qui gazouille.

Livre lu dans le cadre de l'opération coup de coeur des lecteurs organisée par la librairie DECITRE et son site de lecteurs ENTREE LIVRE (Ce n'est pas un tweet !)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Woman at war de Benedikt Erlingsson