samedi 29 octobre 2011

Alex Beaupain en concert

Quand on va voir le concert d'un chanteur qu'on aime, on espère toujours éprouver un supplément d'émotion par rapport au disque. On espère également que la voix du chanteur sera à la hauteur, qu'en fait il sait vraiment chanter.
J'avoue avoir été un peu inquiet pour le spectacle d'Alex Beaupain. Son répertoire de chansons pops un peu dépressives, tournant autour de la mort de sa copine, passerait-il la rampe? Et sa voix, en live, assurée, juste? Et sa présence sur scène, toute empreinte de trac comme dans ses premiers concerts où il était arrimé à son micro comme le capitaine d'un bateau à son mât au moment du naufrage?
Au final, nous avons eu droit à un concert parfait. Alex Beaupain, entouré d'un batteur, d'un clavier, d'une guitare basse et d'une violoncelliste, a été plus qu'à la hauteur, il a prouvé qu'il se positionnait comme un des grands de la chanson française.
On a senti qu'il était très à l'aise sur la scène, présentant ses chansons avec un humour décapant et improvisé, jouant avec le public et l'actualité du jour. Fort de la reprise de sa chanson 'Au départ" dans les meetings de Martine Aubry, il se pose entre deux chansons post libération sexuelle, en ami d'une gauche revendicative.
La voix, sans être exceptionnelle, était claire et a servi parfaitement son répertoire intimiste ( à noter une jolie reprise du "pull marine" d'Adjani).
Après deux rappels, nous avons retrouvé nos vies avec une pêche d'enfer et la sensation d'avoir passé une excellente soirée en compagnie d'une personne qu'on est sûr de retrouver très vite sur scène ou sur disque.
                                            Pourquoi battait mon coeur (live) Alex Beaupain

1 commentaire:

  1. Je découvre ton blog qui me plaît assez, et cet article sur Alex Beaupain. Mon pote du lycée que j'ai perdu de vue tout de suite après le bac, mais ça me fait toujours plaisir pour lui ces gentils mots qui lui sont destinés!

    RépondreSupprimer

Le discours de Laurent Tirard

 Maintenant que la jauge des cinémas est à 65 %, commencent à sortir les comédies françaises à potentiel, c'est à dire celles qui ont de...