mardi 25 octobre 2011

Joseph avait un petit manteau de Simms Taback

Une jeune maison d'édition, les éditions du Genévrier, a décidé de s'attaquer à la publication d'ouvrages Etats-Uniens inédits en France et ayant reçu le prix Aldecott. Ce prix est décerné depuis 1938 par l'Association des bibliothécaires américains pour la jeunesse.
Depuis le printemps dernier une petite dizaine d'albums sont arrivés sur les tables des libraires, remarquables par leur allure un peu surannée.
Cette semaine est sorti un petit bijou datée de 1999 et qui a pour titre "Joseph avait un petit manteau".
L'auteur, Simms Taback, est, semble-t-il, spécialisé dans le livre à trous, genre à part entière si l'on en juge par le nombre de publications utilisant ce procédé qui plaît tant aux petits (et aux grands...).
Ce petit conte philosophique est inspiré par une chanson yiddish que l'on trouve à la fin de l'album.
Joseph, le héros, a un manteau vieux et râpé et va en faire une veste qui, à son tour sera vieille et râpée et deviendra autre chose jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien. Et même avec ce rien, Joseph fera quelque chose!!!!
Les illustration très colorées, un brin naïves, rehaussées par des collages de tissu ou de photos donnent une ambiance très Europe de l'Est à cette histoire anti gaspillage. Les trous sont ici utilisés de façon très ludiques et avec beaucoup d'intelligence, amenant le jeune lecteur à mieux appréhender la morale de cet album salutaire en ces temps d'hyper consommation.
Vous l'avez compris, pour moi, c'est le coup de coeur de cette rentrée qui m'amènera par la suite à suivre de très près les prochaines publications de cette jeune maison d'édition.
Joseph avait un petit manteau de Simms Taback édité par Le Genévrier 17€. A partir de 3 ans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Kaamelott de Alexandre Astier

  Quand on n'est pas fan de la série et qu'en plus on n'en a aperçu qu'une ou deux scènettes durant sa vie de téléspectateur...