lundi 12 mars 2012

France culture papiers


Cela faisait un petit moment que je voulais parler des "mooks" et la sortie du très prometteur "France Culture Papiers" m'en donne l'occasion.
Oui, il paraît que ce genre de magazine s'appelle un mook, qui est la contraction de magazine et de book.
Il semblerait toutefois que certains continuent à appeler cela revue, dans le sens chic du terme, celui qui fait penser à "La revue des deux mondes" ou à "Esprit".
France Culture Papiers n'est pas le premier mook à voir le jour. C'est le très beau XXI qui a lancé la mode avec succès, suivi de "Usbek et Rica" qui vient lui de passer en version vrai magazine, puis on a vu "Muze" pour les jeunes femmes intellos, "Schnock" pour les cinquantenaires nostalgiques mais fringants, "6 mois" pour les passionnés de reportages photos, "Otograff" que l'on compose en partie sur le net et "Feuilleton" pour les amoureux des longs reportages bien écrits.
Tous ces mooks ont les mêmes particularités : leur prix avoisinant les 15 euros, une périodicité trimestrielle, du beau papier, des photos de qualité et une très belle mise en page. Cela en fait des objets que l'on aime garder voire exposer sur sa table de salon (il faut l'avouer que c'est plus chic que "Voici").
France Culture Papiers ne déroge pas à la règle. Edité par Bayard, il a la très bonne idée de mettre en page et en photos les émissions d'une radio que tout le monde nous envie mais qui n'est pas forcément la plus écoutée. Personnellement, il m'arrive de m'y brancher mais sans en être un auditeur fidèle. 
Et cette revue est un vrai bonheur ! Elle reprend tout ce qui a marqué l'antenne durant le trimestre, interviews, chroniques, reportages, le tout remarquablement mis en page. Un régal pour l'oeil et l'esprit. Les articles ne sont pas trop longs. On peut grappiller au fil des jours et selon son humeur, un entretien avec Jan Fabre, Gérard Depardieu évoquant Marguerite Duras, un dossier sur les révolutions arabes ou l'univers de la psychiatrie, une chronique de Danièle Sallenave sur l'expression "Ma maman". C'est varié, c'est vivant, c'est stimulant. Ils ont même pensé à une partie "archives" car nombreuses et diablement intéressantes pour cette radio qui a reçu et reçoit tout ce que le monde fait d'intelligence.
C'est certain que ce mook m'accompagnera tout le printemps, que j'achèterai le prochain et il sûr que je vais beaucoup l'offrir. Je pense aussi que je risque de me connecter plus souvent sur les ondes de France Culture, le grand trip culturel, quoi!

1 commentaire:

  1. Bon, je ne m'étais pas encore laissée tenter, mais je pense l'emporter la prochaine fois.

    RépondreSupprimer

Gabrielle Chanel , manifeste de la mode

 Une foule essentiellement féminine, gentiment rangée sur le trottoir devant le palais Galliera, patiente pour pénétrer dans l'expositio...