jeudi 29 mars 2012

2 days in New York de Julie Delpy


Julie Delpy est une de ces actrices françaises qui ont un peu réussi aux states. Ce n'est pas une star, mais, visiblement, elle connait un peu de monde, puisqu'elle arrive à faire apparaître Vincent Gallo dans une scène de son dernier film en tant que réalisatrice et qu'elle lui casse la gueule...
L'essentiel n'est pas vraiment dans cette rencontre au sommet mais plutôt dans le choc des cultures dans lequel, Marion, photographe très arty vivant avec Mingus, humoriste radio et leurs deux enfants issus d'une précédente union, va se retrouver. Le couple roucoule dans un joli appart new yorkais et s'apprête à recevoir le père et la soeur de Marion, tout droit venus de France. 
Ce qui pouvait être un moment familial sympathique va vite virer au cauchemar. Au lieu de venir à deux, ils arrivent à trois, la soeur de Marion ayant eu la bonne idée de se faire accompagner par son fiancé du moment qui n'est autre qu'un ex de Marion. Les trois français  sont obsédés par le sexe et ont la tête bourrés de clichés : le père est un vieux gamin farceur, vaguement pétomane qui prend plaisir à rayer les limousines avec ses clefs, , la soeur est nymphomane et son fiancé un parfait abruti lourdingue qui se fera bien vite expulser.
Dire que j'ai adoré ce film serait mentir. C'est drôle par moment, léger sûrement, réussi à moitié. New York est bien filmé. Julie Delpy (la comédienne) a un abattage évident, qui fait penser par moment à Woody Allen. Elle est parfaite dans son rôle et absolument délicieuse. Le reste de la troupe ne démérite pas mais une question m'est très vite venue à l'esprit : ce film sera-t-il distribué aux Etats-Unis ?
Si c'est le cas, j'ai bien peur qu'il ne redore pas l'image de la France et de ses habitants qui sont ici montrés comme des êtres libidineux, qui fument des pétards et dont l'intérêt principal se situe uniquement au-dessous de la ceinture. Pourvu que les défenseurs de Nafissatou Diallo n'y tombent pas dessus, ils ne pourront qu'être confortés dans leur idée de français partouzards et sexuellement dérangés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La troisième guerre de Giovanni Aloi

 Faire un film sur ces hommes que nous voyons déambuler dans nos villes engoncés dans une tenue qui rappelle quelque cuirasse d'antiques...