jeudi 14 juin 2012

Les aventures extraordinaires de Lio de Mark Tatulli


(Non, il ne s'agit d'une version B D de la vie de la créatrice de "Banana split"!)

Sous titré malicieusement " Le bonheur est un céphalopode visqueux", ce recueil de strips est un régal. Sacrée meilleure B D de presse en 2009 aux USA, "Les aventures extraordinaires de Lio" emportent le lecteur dans un univers tout à fait étonnant.
La situation de départ est simple. Un papa (célibataire ? divorcé ? veuf ? gay ? asexué ? bref seul) et son petit garçon , Lio (sans maman donc), vivent dans une petite maison très middle class. jusque là rien d'original sauf que c'est l'imaginaire du petit garçon qui va déclencher des gags tous plus affûtés les uns que les autres. Et quel imaginaire ! Lio a dans sa tête tout ce que l'univers horrifique, onirique, merveilleux d'un enfant passionné d'étrange et de fantastique peut posséder : pieuvres, robots, extra-terrestres, monstres, serpents, insectes géants, sorcières, fantômes, momies, guillotines, vampires, ... Ils sont là, présents, partout, sous son lit, dans son jardin, à l'école, au parc, ... tous réunis pour nous faire mourir de peur rire. Lio, lointain cousin d'outre Atlantique de notre Kid Paddle, s'amuse comme un fou avec ses copains effrayants.




Avec tout ce bric à brac monstrueux, Mark Tatulli se moque de nos travers, de nos croyances, de nos frayeurs avec une bonhommie joyeuse. Cela peut être grinçant parfois, un tout petit peu méchant (juste ce qu'il faut) et surtout, pas du tout effrayant. Pour les fans de BD, on notera çà et là des clins d'oeil aux anciens du strip comme Calvin et Hobbes, Charlie Brown ou Garfield ou alors à des héros connus comme ci-dessous...




En règle générale sans texte, tous ces strips, au dessin finement abouti et plus fignolé que d'ordinaire, véhiculent un humour qui parfois résiste à une première lecture rapide. Mark Tatulli a un humour assez particulier qui, au départ, peut surprendre mais qui, au final, emporte l'adhésion car il arrive à inventer un monde vraiment original et totalement inédit : un cocktail savoureux d'enfance et d'humour noir.






Pour moi, c'est une vraie découverte et pour être aller traîner sur des sites américains, j'ai pu constater que la série allait en se bonifiant, se tournant de plus en plus soit vers un univers plus poétique (comme le strip ci-dessus) soit vers des gags plus critiques sur la société actuelle comme ici :

Diffusées depuis maintenant 6 ans dans plus de trois cents journaux de par le monde, "Les aventures de Lio" essaient de se trouver un public en France. Espérons que les éditions Hors collection vendront beaucoup de ce premier tome, car j'attends les suivant avec envie !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gabrielle Chanel , manifeste de la mode

 Une foule essentiellement féminine, gentiment rangée sur le trottoir devant le palais Galliera, patiente pour pénétrer dans l'expositio...