mercredi 26 septembre 2012

Bonjour facteur de Michaël Escoffier et Matthieu Maudet

Je ne sais pas si c'est bien le projet de Michaël Escoffier et de Matthieu Maudet, mais j'ai vu dans "Bonjour facteur" une jolie illustration (sûrement subliminale ou involontaire) de l'actuel débat sur l'adoption par les couples gays, le tout bien sûr pour lecteur de 3 ans. Parce que si l'on prend cette histoire au premier degré, c'est le grand retour des croyances nunuches pour enfants, le facteur remplaçant la cigogne, décimée par la pollution.
Donc, il y a un facteur qui livre des bébés à des animaux. (Rien à voir j'espère avec la formidable expression : "Oh, celui là, il ressemble au facteur !")
Le premier couple, Mr et Mme Hippopotame sont tout content d'avoir reçu leur bébé. Couple épuisé par les nombreuses FIV sans résultat, ils semblent comblés par l'adoption de ce charmant bébé hippopotame dont les pauvres parents ont du être abattus par d'ignobles braconniers dans une réserve pourtant protégée du Kenya.
Ensuite, le facteur livre deux enfants à un couple de singes visiblement tout heureux d'être enfin parents. Je regarde bien l'illustration. Pour moi, il n'y a pas de doute, ce sont deux mâles et il est donc normal, au yeux d'un enfant, que ce soit le facteur qui leur apporte leurs bébés arraché à un orphelinat asiatique. Ces deux singes mâles feront visiblement de super parents et c'est tant mieux !
Quant au troisième couple chez qui le facteur livrera un bébé, je ne peux rien en dire sous peine de dévoiler la chute pleine d'humour et de tendresse. Je peux juste signaler qu'il s'agit d'une famille de pingouins formidablement généreuse comme il en existe encore beaucoup.
Oui, j'ai vu beaucoup de choses dans ce tout petit album cartonné. Suis-je tombé sur la tête, abusé d'expédients illicites ? Non ! Mais quand j'ai lu la première fois cet album, si j'avais apprécié la chute, j'avais été déçu par le propos si peu scientifique, indigne me semble-t-il des auteurs du formidable "Bonjour docteur" il y a deux ans. En creusant un peu, je pense vraiment que messieurs Escoffier et Maudet ont voulu eux aussi s'immiscer dans le débat important du moment, en proposant aux enfants, non pas d'y réfléchir ,mais peut être de s'ouvrir inconsciemment l'esprit.
Reste une question, si tout ce que j'y ai vu est vrai, cela en fait-il un album subversif que certaines bibliothèques dites bien pensantes risquent d'interdire ? J'ose espérer que non. Mais, un conseil, prenez vos précautions, achetez-le avant qu'il ne soit brûlé ou détruit par quelques fanatiques, vous ne le regretterez pas !

1 commentaire:

  1. Bonjour ! Moi je ne suis pas du tout d'accord... Je trouve ce livre un peu horrible. Je ne me suis pas penchée sur la question des gays mais je pense qu'il s'agit bien d'adoption. En revanche, je vois des enfants né biologiquement pour les premiers (la preuve il dit "regarde comme il te ressemble") et pour les pingouins une adoption et une desillusion "je crois que le facteur s'est encore trompé". Ca signifie que l'enfant ne correspondait pas a leurs attentes. Ils décident de le garder et de le présenter bien qu'un peu décus, on dirait un peu du dépit. Ca me ferait plus penser à un enfant différent, pas désiré comme il est donc soit adopté soit handicapé...curieuse de savoir la volonté de départ...

    RépondreSupprimer

L'amour par temps de crise de Daniela Krien

Le titre français de ce roman à succès allemand pourrait laisser penser que nous pénétrerons dans les amours de quelques uns durant cette pé...