jeudi 27 septembre 2012

La blogosphère de Bastien Vivés


Est-ce le rythme rapide de parution (quatre dans l'année) qui m'a un peu lassé ? Une chose est sûre, le nouveau recueil des strips du blog de Bastien Vivès m'a un peu déçu. Pourtant, avec un titre alléchant comme "La blogosphère", j'aurais aimé pouvoir dire que j'ai autant ri qu'avec les tomes précédents (même si le troisième commençait à montrer ses limites).
Dans ce quatrième volet, on parle donc d'internet et des blogs de dessinateurs, de l'avenir incertain d ela BD, des éditeurs qui peu à peu s'effacent devant la déferlante des blogueurs qui, eux, passent leur temps dans des conventions assez ineptes. Et pui, il y a des clins d'oeil aux copines (Pénélope Bagieu ou Margaux Motin) et un retour (peu convaincant) de Dark Vador en exterminateur de la terre et jaloux des blogs des BD.
Même si on retrouve comme d'habitude quelques pages aux dialogues bien crus, même si cette interrogation quant à l'avenir du 9ème art est cynique et salutaire, j'y ai pris beaucoup moins de plaisir. Le dessin, toujours aussi particulier, me ravit encore malgré le côté répétitif/reproduction à l'identique (copier/coller devrai-je dire)  mais sent un peu la facilité et n'est finalement là que pour poser ses dialogues toujours aussi affutés. Reconnaissons à Bastien Vivès un vrai talent d'observateur de ses contemporains et  une oreille particulièrement attentive, car ses textes sont de petits condensés féroces des tics de tous ses amis bobos, drogués à l'internet.
Si vous avez aimé les trois précédents recueil, complétez votre collection. Je ne sais pas si tout le blog de Bastien Vivès a été entièrement publié, mais s'il reste des planches pour un cinquième opus, espérons que ce ne soit pas des fonds de tiroir heu...de blog.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gabrielle Chanel , manifeste de la mode

 Une foule essentiellement féminine, gentiment rangée sur le trottoir devant le palais Galliera, patiente pour pénétrer dans l'expositio...