lundi 30 juin 2014

On a failli être amies d'Anne le Ny


Marithé (Karin Viard) est une employée modèle d'une agence de formation professionnelle. Son savoir faire en matière de réinsertion frôle la perfection. Persuasive, opiniâtre, elle arrive à fourguer des ouvrières vieillissantes licenciées d'une usine de  jouets à un restaurateur branché en guise de serveuses hors pair. Quand le hasard de son métier et de son quotidien bien terne de femme divorcée de quarante ans va lui faire croiser la femme d'un restaurateur étoilé un peu déboussolée ( Emmanuelle Devos) et cherchant visiblement un autre chemin que celui de la bourgeoise poings et pieds liés à un mari, sa vie va prendre une drôle de tournure. En plus de pénétrer dans un monde auquel elle n'a jamais eu accès, elle va redécouvrir le plaisir de séduire (le restaurateur) et d'utiliser ses compétences pour se débarrasser de l'épouse en lui trouvant dare-dare une nouvelle orientation professionnelle. D'employée modèle et de femme larguée, elle va passer au statut peu enviable de salope patentée.
Sur le thème de l'amitié féminine, Anne le Ny, explore pour une fois une facette moins cliché qu'à l'habitude. On est assez loin de ces amitiés qui peuvent vaincre n'importe quelle adversité, où les héroïnes avancent main dans la main dans la tempête, généralement générée par un mari odieux, un amant volage ou un affreux tueur. Ici, la perfidie, l'égoïsme, sont une des composantes de cette relation. En allant dans cette direction, le film détonne un peu de l'ordinaire. Magnifiquement interprété, joliment dialogué aussi, " On a failli être amies" ménage aussi bien de purs moments de comédie que des plages d'émotion. Cependant, et malgré un arrière fond social pas trop mal vu, le film n'atteint cependant pas le statut de très bon film. Peut être pas encore assez mordant pour le hisser au niveau des sommets, peut être aussi un peu trop formaté pour un futur passage télé, on sort de la projection plutôt content d'avoir passé un bon moment mais persuadé également que l'on oubliera assez vite ce film.
Pour le jeu impeccable des deux actrices, on peut sans problème aller voir "On a failli être amies", même si le film a failli être excellent.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mortelle dédicace de Elly Griffiths

 " Mortelle dédicace" s'adresse en premier lieu à tous les amateurs de polars anglais à l'ancienne, façon Agatha Christie ...