vendredi 18 juillet 2014

Villa avec piscine d'Herman Koch / Les lectures de vacances 1

C'est l'été, le blogueur est en vacances mais il continue de lire, surtout qu'il a plus de temps, il ne travaille pas durant quelques semaines ! Mais que lit-il ? Tout d'abord, il découvre quelques romans de la rentrée que certains généreux éditeurs (ou auteurs) ont bien voulu lui envoyés. Comme il se doit de rester discret jusqu'à la date de parution, il écrit ses billets qui seront en ligne à partir du 20 août, date de sortie de la plupart des ouvrages. Ensuite, il lit aussi tout ce qu'il a raté, pas eu le temps de lire mais acheté depuis longtemps, les auteurs dont on parle ou va parler mais qu'il n'a jamais lu et les livres que les amis lui ont prêtés, donnés ou offerts... la pile est haute et devrait un peu descendre, cet été. 
Pour donner un peu de lustre à ses petites chroniques d'été , je (tiens j'abandonne le troisième personne ...) répondrai pour chaque livre chroniqué à 3 questions : Pourquoi ? Où ? Et alors ? (cette dernière m'évitera de résumer l'histoire et de juste donner un avis rapide )


POURQUOI ?
"Le dîner", le précédent roman de cet auteur néerlandais avait bien fonctionné et malgré un joli homard rouge en couverture, j'avais résisté à sa lecture. Mais ma copine Pascale (merci à elle) m'a prêté celui-ci, sorti l'an dernier, en me soutenant que j'allais aimer. J'ai donc fait une pierre deux coups, j'ai suivi les conseils de ma copine et découvert cet auteur qui semble voué à un succès grandissant si j'en juge les publicités grand format vues dans le métro à Paris cet été.

OU ?
Comme j'allais à Amsterdam, je me suis dit que lire un auteur du coin ne pouvait qu'être apprécié et peut être attirer des échanges impromptus avec les autochtones. Double erreur, je ne parle pas le néerlandais et malgré une heure de lecture au bord d'un canal et d'une rue passagère, aucun coup d'oeil, aucune remarque.... De plus, le roman est peut être écrit par un néerlandais mais il se passe en grande partie dans le sud de la France, alors, on repassera pour la couleur locale ! Et je ne suis pas sûr du coup que lire dans le pays d'origine apporte un plus ...



ET ALORS ?

Noir et dérangeant annonçait la quatrième de couverture, cela ne pouvait que me plaire... Pourtant je reste circonspect. On sent qu'Herman Koch a des idées à faire passer... En prenant un personnage principal médecin misanthrope, misogyne, vaguement homophobe, fourbe, et j'en passe, le roman au départ humoristique cynique finit par devenir effectivement dérangeant. En déversant sa bile à longueur de pages sur tout ce qui bouge, de Facebook à l'examen de la prostate en passant par la création théâtrale, il peut parfois amuser, car l'écriture est alerte malgré tout, mais j'ai fini par trouver tout cela un peu rance quand même. Quand l'intrigue prend soudainement un tour plus dramatique, abordant de plein fouet un problème psychologique grave (je ne dis rien pour ménager le suspens ), le roman s'enfonce un peu plus dans le glauque. Quand la loi du Talion voisine avec des idées un peu limites, le style peine à garder le rythme et le lecteur que j'ai été, en plus de commencer à être en colère, décroche un petit peu. La conclusion de l'histoire, un peu plus nuancée que prévu, ne sauve pourtant pas cet habile livre, du sentiment étrange que ce monsieur Koch joue un peu trop avec les mauvais sentiments qui parfois nous effleurent. Réactionnaire ? Grinçant ? Amoral ? J'en sais trop rien mais pour ma part, un peu déplaisant.

3 commentaires:

  1. Bonjour Philippe, j'avais lu le roman précédent d'Hermann Koch (Le dîner) et j'avais éprouvé le même sentiment de malaise, je ne sais pas ce que veut nous dire l'écrivain (en tout cas, rien de bon). Bon samedi.

    RépondreSupprimer
  2. Quel grand blog, je suis à la recherche dans Google à partir de quelques jours. Deux moyens simples pour obtenir du trafic sur votre blog, mais ne ont pas trouvé excellent moyen, mais ma recherche a pris fin après avoir visité votre blog.

    Location vacances en Espagne

    RépondreSupprimer
  3. Gran información! Muy simple y fácil ... nadie puede explicar tan interesante como este. Le agradezco su tiempo y esfuerzo en hacer las cosas simples y de fácil comprensión. He marcado su sitio ...
    Este es un sitio fantástico y no puedo recomendar chicos suficientes Lleno de recurso útil y la gran disposición muy fácil en los ojos. Por favor, mantenga esta gran obra.

    Alquiler vacacional en CataluñaGran información! Muy simple y fácil ... nadie puede explicar tan interesante como este. Le agradezco su tiempo y esfuerzo en hacer las cosas simples y de fácil comprensión. He marcado su sitio ...
    Este es un sitio fantástico y no puedo recomendar chicos suficientes Lleno de recurso útil y la gran disposición muy fácil en los ojos. Por favor, mantenga esta gran obra.

    Alquiler vacacional en Cataluña

    RépondreSupprimer

Gabrielle Chanel , manifeste de la mode

 Une foule essentiellement féminine, gentiment rangée sur le trottoir devant le palais Galliera, patiente pour pénétrer dans l'expositio...