vendredi 3 juillet 2015

Monsieur Hulot à la plage de David Merveille




La question que pose cet album destiné aux enfants à partir de 4  ans : Mr Hulot peut-il faire rire, voire intéresser cette génération gavée de "Reine des neiges" ou autres "Cars" pour ne parler que de cinéma ? Le personnage lunaire créé par Jacques Tati juste après guerre est-il soluble avec la rapidité et la fureur des images dont les enfants sont consommateurs actuellement ? Le parent ou l'enseignant, cinéphile que je suis vous répondra par l'affirmative même s'il préfère "Mon oncle " aux "Vacances de Mr Hulot" plus daté et surtout moins corrosif,
Déjà auteur de deux albums pas mal réussis mais en couleur, autour de ce personnage central du cinéma de Tati, David Merveille joue cette fois-ci à fond la nostalgie en assumant un noir et blanc plutôt pastel avec juste un journal en jaune pâle. Et l'on s'installe sur un bord de plage suranné avec des habitudes d'un autre temps. Mr Hulot tentera d'y prendre le soleil tout habillé mais un ballon, une mouette et un jokari (!!! quel enfant connaît le jokari ?) l'empêcheront de goûter à la quiétude estivale. L'adulte que je suis, retrouve la poésie du personnage lunaire qui a traversé le temps, surtout pour un public de cinémathèque, mais dont l'esprit inspire encore et toujours  des artistes contemporains.
Présenté à un jeune public, toujours curieux, l'album déroute un peu mais cet humour simple et bon enfant passe assez bien, même si quelques froncements de sourcils indiquent une certaine interrogation. Cette plongée dans un univers somme toute vieillot est singulier donc au final prenant.
Cependant, je reprocherai à cet album une mise en page pas très évidente pour un jeune public, genre bande dessinée, mais sans case, avec de grandes illustrations pleine page ou double page qui parfois déroutent la lecture et la compréhension du lecteur débutant. Il me semble qu'une marge aurait permis de rendre ces aventures plus lisibles, leur apportant un rythme plus BD. Mais cet album est à placer à portée de mains du lecteur en herbe et, comme souvent dans les albums sans texte, l'image recèle des trésors que l'on découvre après maintes lectures successives. Rien que pour cela il mérite toute notre attention et remplira sans doute une fonction historique si vous l'emportez comme lecture de vacances sur la plage du Cap d'Agde ou d'Argelès sur Mer.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gabrielle Chanel , manifeste de la mode

 Une foule essentiellement féminine, gentiment rangée sur le trottoir devant le palais Galliera, patiente pour pénétrer dans l'expositio...