dimanche 31 janvier 2016

Encore heureux de Benoît Graffin

Si vous avez vu la bande annonce d'"Encore heureux", le meilleur y est dedans ( et en mieux monté que dans le film....). Et comme je ne dérogerai pas à la règle, elle sera à la fin de mon avis, libre à vous d'aller y jeter un oeil.
Si vous aimez Sandrine Kiberlain (comme moi), nul doute que vous serez impressionnés par son jeu dans un film qui ne vaut pas tripette. Elle le porte de bout en bout, vaillante soldate d'une comédie par ailleurs mal fichue et improbable.
Si vous aimez Edouard Baer, vous ne serez pas non plus déçus, il fait du Edouard Baer avec brio mais sans surprise, jetant répliques et regards lunaires dans une histoire  qu'on voudrait nous présenter comme mordante et déchaînée.
Sans nul doute, hormis ces deux acteurs, le film n'a aucun intérêt, la faute à un scénario parsemé de détails discordants qui se contredisent et qui n'arrive jamais à obtenir un mélange probant entre méchanceté, drôlerie et chronique sociale, Les premières minutes d'exposition sont bizarrement montées comme si on avait pioché dans de multiples prises d'une même scène que pour ne garder que des bouts de chacune. Cela donne à l'écran un déroulé saccadé et heurté assez désagréable, comme un clip qu'on voudrait un peu hystérique mais qui n'est au final qu'un pudding mal amalgamé. La suite hésite constamment en la satyre et le lancer de répliques qui doivent faire mouche. Les deux acteurs principaux y parviennent parfois mais comme autour d'eux on s'agite façon téléfilm pas terrible de M6, le spectateur passe en mode sceptique et du coup compte les nombreuses incohérences du scénario.
Inutile donc d'aller passer une heure et demie pour voir Bulle Ogier, charmante mais dans le rôle mille fois vu  de la mamie aux répliques vulgaires, ni pour les apparitions totalement inutiles de Benjamin Biolay en séducteur richissime, draguant la ménagère de presque 50 ans. Les enfants sont comme souvent ou inexistants ou insupportables. Bref, une comédie qui pourra être vu un de ces jours prochains à la télévision  ou plus tard dans une rétrospective Sandrine Kiberlain, comme témoignage de son parfait savoir-faire de comédienne pouvant donner du nerf et un semblant de rythme à n'importe quelle production, même les plus mal construites.


1 commentaire:

  1. Un film avec ces deux acteurs je me suis dit:"ça ne peut être qu'un bon moment!"(j'aime aussi beaucoup Sandrine Kiberlain!). Ca l'a été car ce soir là je devais certainement être TRES bon public(ca peut m'arriver). Je partais également avec un petit avantage, je n'avais pas vu la bande annonce, moi!(contrairement à tout le reste de la salle qui est restée bien silencieuse...). Après, je suis bien d'accord, j'aurais pu attendre un an de plus et le découvrir sur le p'tit écran...am

    RépondreSupprimer

Old de M. Night Shyamalan

 Ne vous attendez pas à être terrassé par un twist final avec le nouveau Shyamalan, il n'y en pas ( ou alors,  vous n'avez jamais vu...