mercredi 28 mars 2018

Madame Hyde de Serge Bozon


Après "Tip top", que je n'avais pas vraiment aimé ... voici le nouveau film de Serge Bozon, qu'en toujours curieux je m'en suis allé voir... Comme je suis pleutre et sans trop de culture ( cf les commentaires de " tip top" ), je vais donc encenser le film, crier au génie, hurler au chef d'œuvre et donc vous pousser à aller voir un film que vous n'aimerez peut être pas.
Quelles raisons trouver pour vous sortir de votre confortable canapé et vous arracher à Netflix ? Les comédiens ! Ainsi, contrairement à dans " Tip top" Isabelle Huppert est vraiment parfaite en prof de physique bordélisée par des sauvageons de banlieue puis, suite à un accident électrique, devenant une star pédagogique à faire cracher les palmes académiques à n'importe quel ministre de l'éducation. Face à elle, et même s'il apparaît peu, Romain Duris, cheveux lisses et grande mèche, chemise et cravate criardes  ton sur ton  sur pantalon à pinces comme en vendait le catalogue CAMIF il y a 30 ans, déclenche l'hilarité en proviseur qui pourrait être disjoncté. Et puis il y a José Garcia ! Sobre, sensible, attachant ( si, si, si !) qui bénéficie d'un long plan absolument magnifique, triste derrière une grille.
On achètera également  son billet pour le scénario ...parce que oui, il y a un scénario qui s'ingénie à décaler la réalité pour mieux la réinventer mais aussi mettre en lumière toute l'absurdité du système scolaire français. Et comme le film se déroule dans un lycée, vous aurez droit à de la pédagogie et même à deux vrais cours de physique données par Isabelle Huppert  ( la classe !) . N'oubliez pas votre cahier et une petite lampe pour pouvoir prendre des notes, ce serait bête que vous ne puissiez pas réviser pour le prochain contrôle...
La jeune génération se précipitera également en salle, car le film est bourré d'effets spéciaux. En plus d'une vraie démonstration de la cage de Faraday, il y a une Isabelle Huppert lumineuse qui erre le nuit tel un fantôme électrique. Bien que le distributeur n'offre pas du pop corn, sachez, jeunes amateurs de culture et de films originaux, que vous y entendrez du rap ...oui du vrai et dans un film français tourné par une bande de vieux ( par rapport à vous bien entendu !), c'est pas fun ça ?
Et si vous n'êtes pas encore convaincus, sachez que vous y apercevrez Karole Rocher ( ah bon, vous ne voyez pas qui c'est ? !?! ), qu'on voit le seins d'Isabelle Huppert, qu'elle a bénéficié d'un chauffeur pour se rendre sur le tournage ( ben...c'est crédité au générique !), qu'aucun animal n'a été maltraité ( non les deux chiens cramés que l'on voit à l'écran font vraiment fabriqués maison), qu'on y mange végétarien ( oui même le kebab de la scène du TPE théâtre paraît ne contenir que des légumes ) et que vous risquez de jouir d'une  séance quasi privée car beaucoup de spectateurs partent avant la fin tellement trop de fantaisie en une seule fois est difficilement digérable pour qui n'est pas habitué à tant de décalage.
Je pense que je n'ai pas énuméré toutes les trouvailles et les découvertes que vous ferez dans ce film, sans nul doute un ovni dans le paysage des comédies françaises et, comme pour tout ovni, on y croit ou pas... A vous de choisir votre camp...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Le discours de Laurent Tirard

 Maintenant que la jauge des cinémas est à 65 %, commencent à sortir les comédies françaises à potentiel, c'est à dire celles qui ont de...