lundi 18 juin 2018

Mon autre famille de Armistead Maupin


Maman a profité que Dad aille à son congrès annuel de la NRA au Texas pour inviter mon grand tonton Armistead. Je ne l'avais encore jamais rencontré mais j'en avais entendu parler, surtout au moment où mon grand frère Bobby a quitté la maison et que daddy lui criait " C'est ça ! Va rejoindre la Maupin à Tataland !". Moi, j'ai regardé dans le dictionnaire, je n'ai pas trouvé cette ville...
Maman n'en parlait pas trop de son oncle, mais comme il est célèbre avec ses romans " Les chroniques de San Francisco", elle avait quand même envie de le voir car la famille c'est sacré...
Il est gentil tonton Armistead, un peu rasoir parfois, mais gentil. Il nous a parlé de son enfance en Caroline du Nord. J'ai trouvé que son papa ressemblait au mien mais en plus méchant quand même. Comme mon papa, il n'aimait pas les noirs, ni les gais ( pourtant ça doit être rigolo, un gai...). Comme papa, il adorait aller à la messe, à la chasse et je suis sûr qu'il aurait voter Donald !
Là où j'ai été épaté c'est quand Tonton Armistead a dit qu'il avait fait la guerre !WOAW ! Ca avait l'air super la guerre, là où il était ! Il s'est bien marré, a passé son temps à se baigner, à se promener dans la jungle. Ca ressemblait à une colo le Viêt Nam ! Et pis, grâce à la guerre, hé ben il a rencontré le Président ! ( Nikon ...je crois... ou quelque chose comme ça !).
Après, tonton, il a été journaliste puis écrivain. Il n'arrêtait pas de dire à tout le monde qu'il était gai. C'était même un des seuls à l'époque... C'était fou quand même ce que les gens devaient être tristes quand tonton était jeune ! Et comme il était très très gai, hé ben, tout le monde le connaissait et il croisait plein de messieurs qui l'aimaient pour ça. Moi j'ai dit que j'allais faire pareil pour avoir plein de copains mais maman m'a dit d'arrêter de dire des bêtises et d'écouter tonton qui justement parlait d'un monsieur qui faisait du cinéma et qui avait un très très gros zizi. Maman a craché un peu de thé et a dit que de toutes les façons ce monsieur était mort à cause de cette maladie que Dieu avait envoyé pour punir les gais.... Quelle drôle d'idée il a ce Dieu d'être méchant avec des gens drôles, je crois que je ne vais plus que le prier en play-bac le  dimanche à l'église.
Il est gentil tonton Armistead, mais à la longue ses histoires ne sont quand même pas bien rigolotes. Parfois j'ai pas bien compris pourquoi il disait que quand on aimait chiner dans les brocantes ou être bronzé, c'est qu'on était gai. Daddy aime ça les brics à bracs et bronzer au bord de la piscine, mais moi, je ne le trouve pas toujours très drôle...
Une fois parti, j'ai discuté sur skype ( en cachette) avec mon frère Bobby et je lui ai raconté la visite de tonton. Il m'a dit : " Tu sais il a écrit ses souvenirs ...mais ses chroniques c'est ça vie et c'est beaucoup, beaucoup mieux !"
Mais comme j'ai encore un peu de mal avec la lecture pour me faire une idée, j'ai préféré regarder ( en cachette, car Dad dit que c'est pas bien pour les petits garçons) Bob l'éponge...J'ai trouvé ça gai !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La troisième guerre de Giovanni Aloi

 Faire un film sur ces hommes que nous voyons déambuler dans nos villes engoncés dans une tenue qui rappelle quelque cuirasse d'antiques...