jeudi 22 décembre 2011

Florent Marchet Noël's songs

A quelques heures du traditionnel réveillon de Noël, la fièvre monte. Les courses sont faites, le menu dort dans votre frigo avant une transformation digne de Masterchef, les cadeaux sont emballés, la déco de table     bien pensée, fera pâlir de jalousie votre belle soeur qui a pourtant participé à "Un dîner presque parfait".
Il ne reste qu'une chose pour que la fête soit réussie, l'ambiance sonore. Il faut qu'elle rappelle Noël,sans être  trop ringarde, vous avez un rang de bobo branché à maintenir. Il hors de question pour vous de passer en boucle Tino et ses tubes frelatés, encore moins les nouveaux duos ringards de Michel Legrand et de ses invités prestigieux mais trop consensuels. Les chorales style petits chanteurs à la croix de bois sont à proscrire tout comme les compils de tous ces chanteurs d'opéras en mal de succès discographiques.
Le problème aurait pu être insoluble, si cette semaine ne sortait une compil tout à fait de bon aloi : Florent Marchet Noël's songs avec le Santa Claus orchestra.
Voici donc un album franchement réjouissant, composé de 15 titres tirés du patrimoine traditionnel (Douce nuit, Vive le vent, ...), du répertoire de chanteurs français connus( Edith Piaf, Barbara, Jean Louis Murat, ...) remarquablement revisités  par Florent Marchet. Un disque pop, aux arrangements lumineux et ludiques qui saura créer une ambiance de fêtes tout en restant un brin caustique, à l'image du chanteur.
On appréciera particulièrement la reprise de "Petit garçon" de Graeme Allwright avec son choriste agacé qui donne à cette scie musicale une saveur nouvelle et la chanson "Dijon, 24 décembre" qui relate comment des cathos intégristes, ont brûlé le Père-Noël pour cause de concurrence déloyale.
Et l'indispensable, l'inusable, "Petit papa Noël", fait-il au moins partie des titres retenus? Rassurez-vous, il y est et repris de fort belle façon. Les paroles niaiseuses ont tout simplement été remplacées par les vocalises aériennes de "La fiancée", chanteuse encore méconnue mais sublime, faisant  de ce morceau patrimonial, une friandise tout à fait écoutable.
Vous pouvez investir sans tarder à l'achat de ce nouvel album de Florent Marchet, si réussi que vous pourrez l'écouter toute l'année, même sur la plage à St Trop', car, ici, nous sommes bien au-delà de la simple compil de saison. C'est simplement un disque pop parfaitement maîtrisé par l'un des artistes le plus doué de sa génération.


Extrait d'Un concert donné par Florent Marchet début décembre à Paris, au café de la danse. Ici, la version de "Petit garçon" en duo avec La fiancée


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au coeur des abstractions, Marie Raymond et ses amis de Victor Vanoosten / Musée de Tessé Le Mans

 Désormais Paris et ses grandes expositions ( souvent hors de prix) peuvent trembler sur leurs cimaises, la province...heu les régions... jo...