mercredi 17 octobre 2012

Z comme don Diego T2 La loi du marché de Fabcaro et Fabrice Erre


Bonne nouvelle, un nouveau volume de la série " Z comme don Diego" vient de sortir ! Le deuxième en moins de 6 mois. La maison Dargaud doit y croire énormément pour cravacher ainsi les auteurs qui, tels des forçats, fournissent une planche par jour comme au bon vieux temps où les quotidiens publiaient une dose de BD journalière à leurs lecteurs. (ou alors, l'école japonaise est arrivée en France !). Car, si vous n'avez pas encore succombé à l'humour de cette parodie de Zorro, sachez qu'il s'agit de strips d'une demi-page où vous retrouverez tous les personnages qui font le sel de la série télévisée, c'est à dire le sergent Garcia, Bernardo le serviteur sourd, muet mais ultra habile de ses mains.
Dans ce deuxième tome, Don Diego, toujours aussi falot et empêtré dans sa double personnalité de célibataire et de justicier, voit un rival débarquer dans la ville , Don Winnero de la Gagna (et par ailleurs Wolverino qui signe d'un W). Beau, blond, cultivé, il va bien sûr séduire celle qui fait battre le coeur de notre héros, la pulpeuse Sexoualidad dont le tour de poitrine est inversement proportionnel à  la taille de son cerveau. Cette concurrence, aussi bien sur le front de la justice que dans le domaine amoureux, va obliger Don Diego/Zorro à revoir sa stratégie et pour pouvoir exister médiatiquement parlant, va connaître la dure réalité des animations en supermarché.
Toujours aussi drôle et décalée, cette seconde partie m'a semblé encore plus réussie que la première grâce surtout à une meilleure homogénéité des gags. Peut être aussi parce que les personnages sont bien ancrés dans mon esprit mais aussi parce que la série prend son rythme de croisière, les auteurs s'en donnant maintenant à coeur joie dans le pastiche des super-héros, pour notre plus grand plaisir de lecteur qui attend avec impatience le troisième tome.
Ce que je disais du premier volume de cette série est ICI.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gabrielle Chanel , manifeste de la mode

 Une foule essentiellement féminine, gentiment rangée sur le trottoir devant le palais Galliera, patiente pour pénétrer dans l'expositio...