lundi 11 mai 2015

Les initiés de Thomas Bronnec

Un petit voyage dans un univers fermé, dans lequel on ne pénètre que si l'on a un badge, un costume/cravate et quelques années passées à l'ENA , ça vous dit ? Même si ce matin, on a retrouvé, écrasée sur les graviers hyper bien entretenus, une ancienne IGF ( inspectrice générale des finances) que l'on croyait suicidée trois ans plus tôt ? Il va falloir vous faire tout petit pour observer ces fauves qui côtoient les plus grands banquiers du pays ainsi que différents ministres. Comme nous sommes à Bercy, on rencontre surtout Isabelle Colson, la ministre des finances de gauche (et éventuellement son vieux chien qui s'oublie sur les moquettes épaisses). Cette femme a décidé d'être intraitable sur un éventuel refinancement de la plus grande banque française. Elle pense que son électorat sera mécontent si l'on aide encore avec les deniers publics une entreprise privée mal gérée. Mais les têtes pensantes du ministère des finances ne l'entendent pas de cette oreille et, comme ils l'ont toujours fait, négocient en sous-main. Seulement, une atmosphère étrange règne dans les lieux. La réapparition, même sous forme de cadavre, d'une certaine Stéphanie Sacco, va compliquer un peu plus une situation déjà pas facile...
Thomas Bronnec est un journaliste spécialisé dans la finance, un initié donc, qui a décidé via le polar à nos faire entrer dans les arcanes de Bercy, concentré pouvoir à lui tout seul. Comme il est ultra bien renseigné, sa description au vitriol des alliances, des enjeux, des luttes internes, des réseaux nombreux que compte ce lieu donnent un cadre documentaire à une intrigue financière dans laquelle il arrive à ne pas nous perdre. Mené de front avec une affaire plus classique de suicides mystérieux, le récit, composé de chapitres courts, se lit d'une traite. On est tout autant passionné par ce qui est décrit des rouages d'un état dans l'état que par le destin funèbre de ces deux femmes qui ont peut être été trop loin dans leurs investigations lors d'une enquête sur le financement des banques françaises lors du krach de 2008.
Aussi informatif que passionnant, "les initiés" possède ce petit plus des bons polars : le sentiment de plaisir qu'éprouve le lecteur en se plongeant dans un monde auquel il n'aura pas accès. La description habile et informative qu'en fait l'auteur nous questionne sur notre perception de ce monde libéral dans lequel nous vivons. Et quand c'est mené de main de mettre comme ici, on en redemande !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FIF85, Festival International du Film de La Roche sur Yon ( une journée au)

Heureusement la Vendée, dans le domaine culturel, ne se résume pas qu'au Puy du Fou. Ainsi, en octobre depuis 12 ans, se déroule un fest...