dimanche 17 décembre 2017

Et si l'amour c'était aimer de Fabcaro


Sandrine et Henri sont mariés. Mais voilà que l'épouse tombe amoureuse de Michel avec qui elle va vivre une folle passion. Mais que vaut cette passion à l'heure du choix? Quitter son mari ou vivre avec son amant ? Tel sera le cruel dilemme auquel devra faire face Sandrine...
Mouais, je vous vois faire la moue devant un scénario façon roman photo de "Nous deux"( que des méchantes langues surnomment  "Doux nœud" alors que ces mêmes moqueurs, ados, le lisaient en cachette chez leur mamy !). Vous avez tort ! Quand je vous aurai dit que le Michel de l'histoire est livreur de macédoine de légumes, avouez que cette romance prend une autre allure! Non ? Sans vouloir spoiler, sachez qu'au plus fort de leur passion, l'amant susurrera à sa bien aimée des mots doux ainsi tournés : " Sandrine...je nous vois déjà dans les allées d'IKEA en train de noter des références de tables basses...". Je vous sens intrigué(e) tout à coup... Aller, un petit dernier pour vous appâter ... Une jeune femme parlant d'un fiancé disparu : " Mon ex a mis trois jours et demi à replier une tente Quechua deux secondes. Peu à peu, j'ai vu mon amour pour lui s'étioler..."
Bon sang, mais c'est bien sûr ! dites-vous comme un ex commissaire de la télévision dont seuls les anciens comme moi se souviennent, c'est du Fabcaro, le prince du décalage et de la dérision, le roi du non sens et de l'absurde, l'empereur de l'humour et du pastiche, le seigneur des .... Bon, vous avez compris que cette BD, aux allures de roman-photo est un nouveau bijou de drôlerie et de non sens, un album qui se dégustera avec délices et qui, malgré ses airs de se foutre de tout, en dit beaucoup sur l'amour au 21 ème siècle tout en déglinguant un par un tous les clichés inhérents au genre!
Pas la peine d'en dire plus, c'est, pour moi,  LA BD  de cette fin d'année, le cadeau pas cher ( 12 euros) qui défrisera ceux à qui vous l'offrirez, soit parce qu'ils se gondoleront de rire ( sans aller à Venise) , soit parce qu'ils seront déboussolés ( et là, cela vous fera connaître le degré de dérision que vos amis peuvent accepter, fort utile pour la suite de votre vie en groupe...).




2 commentaires:

  1. Déjà entendu parler, intéressant et tentant

    RépondreSupprimer
  2. J'ai déjà lu une chronique sur ce livre sur un autre blog et j'avoue que je suis tentée. Mais mon réseau de bibliothèques ne le possède pas encore. Toutefois, je l'ai noté.

    RépondreSupprimer

FIF85, Festival International du Film de La Roche sur Yon ( une journée au)

Heureusement la Vendée, dans le domaine culturel, ne se résume pas qu'au Puy du Fou. Ainsi, en octobre depuis 12 ans, se déroule un fest...