lundi 16 novembre 2015

Y a-t-il un chien dans ce livre ? de Viviane Schwarz


Un chien, des chats et un titre en forme de questions qui laisse sous entendre un album-jeu du genre  " trouver Charlie". L'album de Viviane Schwarz est bien évidemment ludique avec ses astucieux rabats que les enfants adorent soulever (dans cet album mais dans tous les autres car c'est inné ce plaisir de jouer avec la curiosité ) mais il va bien au-delà de cet aspect récréatif.
Au départ nous avons trois chats, trois minous appelés Mini, Lunatic et André. Ils nous accueillent à l'ouverture de l'album et s'adressent joyeusement à nous. Mais très vite leur odorat ultra développé détecte une présence indésirée. Ne serai-ce pas un chien ? !!! Horreur ! Un chien, c'est voleur, c'est sale, ça pue, c'est méchant, bref, les chats les détestent. Ils vont tout faire pour ne pas le rencontrer. Il n'y a que Mini qui lui, plus curieux, plus ouvert aussi  a envie de faire connaissance, lui caresser son poil qui a l'air aussi doux que le sien. Le chien lui, a envie de jouer avec ces drôles d'animaux. C'est finalement Mini, le petit chat qui établira le contact. Et là, le plaisir de la rencontre, de la découverte,  sera total. Mais le chien disparaît... Où est-il passé ? Que lui est-il arrivé ? Aurait-il été reconduit à la frontière ? Non, ce n'est pas dans le livre mais cela aurait pu y être car l'album traite avec beaucoup de malice du problème de la différence raciale. Tout y est pour faire la bonne leçon de morale de nouveau en vogue, mais c'est avant tout drôle, très intuitif, très simplement mené, jamais lourdingue ou lourdement bien pensant. Le but est d'abord d'amuser l'enfant même si le  sous texte suggéré permet d'aborder de façon calme et imagée les thèmes de la peur de l'étranger, de la richesse qu'apporte la main tendue vers un autre différent de soi.
"Y a-t-il un chien dans ce livre ?" est un  petit bijou bien utile dans notre époque de rejet, un album qu'il faut accueillir, raconter encore et encore pour que les yeux s'ouvrent sur ce monde mouvant qui devra accueillir des êtres dont la supposée différence n'est que le fruit de réflexes identitaires dont on voudrait bien se débarrasser.
Fortement conseillé pour les enfants de 3 à 5 ans.

3 commentaires:

Gabrielle Chanel , manifeste de la mode

 Une foule essentiellement féminine, gentiment rangée sur le trottoir devant le palais Galliera, patiente pour pénétrer dans l'expositio...