dimanche 16 octobre 2016

Baptême de l'air de Bruno Gibert


En refermant cet album franchement réussi, je me disais qu'Actes-Sud, après être devenue une grande maison d'édition pour adultes, gagne petit à petit sa place de vrai défricheur pour la littérature jeunesse. En témoigne ce superbe album aussi beau que stimulant et original, qui devrait ravir les apprentis pilotes à partir de quatre ans.
Un enfant, dont le sexe est laissé à l'appréciation de l'auditeur ou du lecteur, suit son oncle qui va lui proposer un baptême de l'air. Aventure extraordinaire qui se traduira par un survol de lieux connus mais qui prennent, vus de haut, une aspect tout autre. S'offre donc au regard un monde nouveau que le grand format de cet album magnifie encore plus. Les illustrations colorées, un poil minimalistes ( mais on s'adresse à de jeunes enfants) forment un ensemble de tableaux proche de la peinture contemporaine. Chaque page tournée provoque un petit émerveillement et un texte subtil invite à nous y plonger un peu plus intensément en recherchant  au milieu de ces à-plats de couleurs quelques petits détails comme  une caserne de pompiers ou un petit chat noir. Cependant, pédagogique ( dans le bon sens du terme, c'est à dire de façon ludique ) jusqu'au bout, un peu de vocabulaire est proposé. On essaiera de débusquer dans ces décors un retardataire dans une gare ou une éolienne. Et comme tout cela est vu d'avion, l'exercice prend une forme nouvelle et initie, sans en avoir l'air, le jeune lecteur à lire un  plan. Cette judicieuse idée devrait enthousiasmer les enseignants de CP,  classe où généralement on aborde cette notion et qui jusqu'à présent n'étaient guère aidés par des brochures toutes plus soporifiques les unes que les autres. Pour avoir testé cet album auprès d'enfants de Moyenne Section ( 4 ans ), même si la lecture de plan reste ardue, la recherche des différents éléments se révèle tout à fait intéressante.
Si vous voulez prendre de la hauteur, envoyez vos dévoreurs de bouquins en l'air, offrez-leur ce voyage aérien aussi superbe que joueur, personne ne le regrettera. Moins cher qu'un baptême de l'air, moins effrayant et peut être beaucoup plus amusant, cet album de Bruno Gibert est sans doute l'un des plus réussi de cette rentrée. N'attachez pas votre ceinture, faites comme les oiseaux, envolez-vous, survolez le monde et jouez !


1 commentaire:

  1. Il faudrait songer à travailler pour une agence de voyage, très vendeur, on a tout de suite envie de prendre le premier vol...!

    RépondreSupprimer

Gabrielle Chanel , manifeste de la mode

 Une foule essentiellement féminine, gentiment rangée sur le trottoir devant le palais Galliera, patiente pour pénétrer dans l'expositio...