lundi 31 octobre 2016

Qui veut la peau de Barack et Angela ? de Guillaume Nail


Quoi, un roman pour enfants se permettant d'essayer de liquider ces deux chefs d'états célèbres !? Mais dans quel monde vit-on ! Au moins le Club des 5 de notre enfance nous proposait des aventures un peu moins politiques et surtout bien mieux pensantes....
Calmez-vous, Barack et Angela  (ceux auxquels vous pensez) n'ont pas été kidnappés par de dangereux terroristes qui s'apprêtent à les liquider devant les caméras de la télévision.  D'ailleurs, ils n'apparaissent pas du tout dans ce polar se déroulant dans le Cotentin puisqu'il s'agit en fait des délicieux prénoms de deux moutons. Et du coup vous voilà rassurés, nous retombons de plein pied dans le joli monde de l'enfance avec ses animaux mignons, voire ses dauphins, ses poneys, ses... STOP ! La littérature jeunesse, surtout la bonne, a depuis longtemps fait sa mue et ne prend plus ses lecteurs pour de jeunes neuneus en leur balançant sous des couvertures attrayantes mais interchangeables, des histoires hautement morales, bien pensantes, écrites avec cet  improbable vocabulaire châtié que l'on pensait destiné à fournir de jolies dictées à tous nos instits. Si une morale reste ( ici, un discours écolo couplé avec un message anti raciste sur le mélange des races), le texte lui traduit sans fard le quotidien d'une jeunesse nourrie à Facebook et au sms. C'est vif, franc, forcément rigolo. Toutefois, et là l'auteur Guillaume Nail parvient tout à fait à rendre cela de façon très juste, malgré cette technologie, les rêves d'aventures et de mystère restent toujours présents dans un coin du cerveau des enfants. Comme toujours vers 10 ans, on aime imaginer que la réalité qui nous entoure cache des choses bien mystérieuses. Léa, une narratrice solide et très battante, s'ennuyant en vacances, va voir le mal où il n'est peut être pas, inventer des crimes atroces se déroulant dans la ferme voisine, bien sûr enquêter et même se lancer dans de drôles d'aventures.
A la fois polar léger et manifeste écologique , "Qui veut la peau de Barack et Angela ?" plaira sans aucun doute aux enfants à partir de 10 ans ( l'éditeur dit 9 ans...mais un certain vocabulaire et un humour assez décalé rendent toutefois la lecture sans doute un peu difficile pour des plus jeunes). Bien dans l'air du temps cette petite fable écolo vaguement inspirée d'un fait divers, a tous les atouts pour faire passer un moment agréable un jour de pluie, en vacances sur la Méditerranée ( Ben oui, y'a pas que dans le Cotentin qu'il pleut...)


Merci au site BABELIO et aux éditions du Rouergue  de m'avoir fait découvrir cet ouvrage !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au coeur des abstractions, Marie Raymond et ses amis de Victor Vanoosten / Musée de Tessé Le Mans

 Désormais Paris et ses grandes expositions ( souvent hors de prix) peuvent trembler sur leurs cimaises, la province...heu les régions... jo...